Proximag

Les Lutins cherchent un local

Les gens qui les connaissent savent qu’ils peuvent trouver auprès d’eux une oreille attentive. Plus le temps passe et plus ils constatent que les citoyens éprouvent toujours plus de difficultés à joindre les deux bouts… Alors, ils font du mieux qu’ils peuvent pour leur apporter réconfort, coup de main et aide matérielle.

«En hiver, en particulier, nous allions avec quelques personnes à la rencontre de sans-abri pour leur apporter des vêtements, du café, de la soupe pour se réchauffer. On essayait de cerner ce dont ils avaient besoin et on a même réussi à en sortir quelques-uns de la rue, explique Natacha. Puis, nous avons eu envie de rendre les choses plus officielles en créant, en 2014, l’ASBL Les Lutins malins. Elle a pour objectif de lutter contre toute forme de précarité, de pauvreté et d’appauvrissement de la population face à la crise et contre l’exclusion en général ». Le couple a alors ouvert un magasin de seconde main près de la place Merlot (29, rue des Comtes d’Egmont et de Hornes), non seulement pour permettre aux personnes plus défavorisées d’effectuer des achats à petits prix mais aussi pour récolter de l’argent et ainsi poursuivre leur engagement envers les plus nécessiteux. «Il y a des vêtements pour toute la famille, des accessoires, des livres et DVD, des bibelots… Il y a même du neuf comme des bijoux et BD. Bref, il y a toujours moyen de trouver un petit cadeau à offrir ou s’offrir », souligne Serge. Avec sa compagne, il défend aussi le droit à la culture, aux loisirs et divertissements pour tous. D’où la volonté de créer une ludothèque intergénérationnelle. «Nous disposons de 600 à 700 jeux mais nous ne trouvons pas de lieu car les loyers sont trop élevés. Nous aimerions aussi développer des ateliers, un réseau d’échanges pour inciter les gens à modifier leurs habitudes alimentaires ».

www.leslutinsmalins.be