Proximag

La Compagnie de Haut-Vent

À Fosses-la-Ville, des marcheurs escortent les reliques de Saint Feuillen depuis 1566. Et c’est avec fierté que le hameau de Haut-Vent prend part à cette tradition.

Des archives signalent qu’en 1802, malgré l’interdiction des Révolutionnaires français, la Procession et la Marche militaire ont eu lieu. Il y avait alors 500 à 600 hommes dans les rues. Ceux-ci avaient formé différentes compagnies par villages. C’est en se basant sur ces faits historiques que les membres de la Compagnie Royale Saint Feuillen de Haut-Vent affirment que le village de Haut-Vent avait déjà sa Compagnie en 1802. La Compagnie ne marche que tous les 7 ans, lors de la Saint Feuillen. Après avoir fait partie des Compagnies Fossoises, elle a pris son indépendance en 1865. Depuis, la Compagnie Hauventoise possède son propre État-Major et son drapeau. Réputée pour sa convivialité, son bon ordre, sa tenue impeccable et sa discipline, cette Compagnie est forte de 180 à 200 marcheurs. Tous sont désaltérés par des cantinières. En 1977, la Compagnie a reçu le trophée de l’Association des Marches Folkloriques de l’Entre Sambre et Meuse et depuis 1984, elle est reconnue comme «Compagnie Royale». «Si notre Compagnie est ce qu’elle est, c’est en grande partie grâce à Joseph Rousseau, grâce à son dévouement », explique Frédéric Marchal, le secrétaire. «Un adjudant est un homme qui ne voit que le bien de la Compagnie. Il sait bien que ses jambes ont déjà beaucoup marché, et c’est pourquoi il a voulu, tout en restant avec nous, passer le commandement à un plus jeune, Émile Bertinchamps. À tous ces braves qui ont marché et à ceux qui sont encore avec nous aujourd’hui «lès djambes n’y sont quéqu’fiye pu, mais l’cœur y èst todis».»