GEDINNE

En voiture, Simone et les autres

Deux jours de suite, un train touristique a sillonné la région de Gedinne. C’est un test dont on tirera les enseignements dans les prochaines semaines.

Le train n’a pas sifflé trois fois avant de partir. Normal, son chauffeur ne disposait que d’une cloche qu’il a fait retentir pour annoncer son départ. Peu après dix heures ce samedi, un train touristique se lançait fièrement dans une aventure de deux jours. À raison de trois fois par jour, il a transporté ses passagers dans la belle région de Gedinne.

Près de trois cents personnes s’étaient inscrites pour le voyage. Deux circuits étaient proposés. Le samedi, le massif de la Croix-Scaille était la vedette. Le dimanche, place aux moulins.

L’historien local Yvon Barbazon a accompagné l’aventure en apportant des commentaires sur les sites traversés.

Un essai

En faisant rouler ce train tout un week-end à Gedinne, les organisateurs veulent savoir si l’aventure est rentable.

Pour le président du syndicat d’initiative André Wartique, l’essai semble concluant. Malgré une météo peu clémente, le nombre de voyageurs est appréciable.

Pour tenter l’expérience sur le terrain, le syndicat d’initiative a loué un train touristique. Celui-ci, trouvé sur internet, vient de Tournai. Si le feu vert est donné, Gedinne procédera à l’achat et non plus à la location du matériel.

Préparation

Ce voyage, Jacques Lamotte l’a fait plusieurs fois dans sa tête. Membre du syndicat d’initiative, il a planché avec son président sur les circuits qu’ils allaient proposer. Pour cette première, les organisateurs ont inauguré deux circuits. Cette décision a été un peu forcée, car pour des raisons liées à l’ouverture de la chasse, il n’a pas été possible de passer dimanche dans le massif de la Croix-Scaille.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook