BRUXELLES

Le Brussels Beer Project veut «rafraîchir la bière d’abbaye» avec la Ste-Kat’

Le Brussels Beer Project veut «rafraîchir la bière d’abbaye» avec la Ste-Kat’

Le Père Jérémie, «beer lover» impénitent, a brassé la Ste-Kat’ avec le Brussels Beer Project. Brussels Beer Project

La bière d’abbaye souffre derrière ses étiquettes à vitraux et ses lettres gothiques. Car au-delà des trappistes, le marché est surtout prêché par les gros industriels. Le Brussels Beer Project sermonne les opportunistes en s’associant à un père de l’église Sainte-Catherine.

La bière d’abbaye est devenue un label commercial dont se méfient les amateurs en Belgique. Imprimées sur l’étiquette, les lettres gothiques, les vitraux ou les symboles monacaux font désormais fuir les «beer geeks». La faute au marketing des brasseries industrielles qui déguise sous les bures abbatiales leurs recettes commerciales, espérant singer les authentiques trappistes.

Le Brussels Beer Project espère renouveler l’image de ces bières d’abbaye avec une collaboration «assez inattendue». Les brasseurs de la rue Dansaert s’associent en effet avec leur voisine de Sainte-Catherine. Dont un représentant en soutane à col blanc n’a pas hésité à troquer l’étole contre une casquette BBP pour touiller dans le moût.

Le Brussels Beer Project veut «rafraîchir la bière d’abbaye» avec la Ste-Kat’
Brussels Beer Project
«“Beer lover ”, le jeune Père Jérémie est venu brasser avec nous: l’occasion d’une chouette rencontre improbable entre deux mondes si différents», raconte le Beer Project dans un communiqué.

Financer un voyage

De cette collab insolite, les deux voisins portent une nouvelle blonde sur les fonts baptismaux: la «Ste Kat’». Cette pale-ale titre à 7% et «rafraîchit le si traditionnel style de bière d’abbaye avec bien moins de sucre et bien plus de houblons venant notamment des nouveaux mondes». Même les fameux vitraux de l’étiquette apportent ici un nouvel éclairage au fameux style belgo-belge.

La Ste Kat’ sera distribuée localement par l’ASBL du Père Jérémie. «Tous ses bénéfices seront dirigés vers le financement de l’aménagement de sa belle église et permettront également de rendre un voyage vers le Puy-du-Fou accessible à tous», plaident les brasseurs. Lancée sur le parvis de Sainte-Catherine ce 4 octobre, la nouvelle bière est dispo au Beer Project. Mais ça ne sera pas pour les siècles des siècles.

Le Brussels Beer Project veut «rafraîchir la bière d’abbaye» avec la Ste-Kat’
Le Père Jérémie, «beer lover» impénitent, a brassé la Ste-Kat’ avec le Brussels Beer Project. Brussels Beer Project