DÉBUTANTS

Branko Huys joue et gagne sur les bosses

Grosse démonstration de Branko Huys qui a crée l’exploit.
Grosse démonstration de Branko Huys qui a crée l’exploit.-ÉdA

Crise du vélo oblige, on redoutait un peu le taux de participation à l’épreuve d’Orroir.

Ils étaient pourtant 58 débutants à se présenter au départ avec une large majorité de coureurs néerlandophones, certains absents présentant l’excuse de se réserver pour la dernière manche de coupe de Belgique programmée dimanche à Tielt.

Les neuf petits circuits locaux ne permettent pas d’opérer une grosse sélection. Lawrence Stalpaert, très en vue sur la Ronde de Dottignies, est éliminé sur chute. Aiden Vanderbeke tente sa chance en vain, bientôt imité par un duo composé des Flandriens Van den Borre et Eeckhout, le récent vainqueur à Froidmont. La première des quatre ascensions de l’Enclus inspire Achilles Demares qui ne peut hélas tenir le rythme.

Tout se joue finalement dans le dernier kilomètre quand Branko Huys, déjà victorieux à quatre reprises cette année, anticipe le sprint. Son attaque surprend tout le peloton et le coureur de Waasmunster crée l’exploit à sa plus grande surprise: «Je n’étais jamais venu à Orroir et ces bosses ont forcément laissé des traces dans les jambes. J’ai tenté le coup en me disant que ça passe ou que ça casse et pour une fois, ça a marché.»

Enrico Dhaeye, originaire de Ruien, remporte le sprint du peloton devant notre régional Nicolas Marthe, décidément abonné aux troisièmes places ces dernières semaines: «J’aurais signé des deux mains pour un tel résultat à Orroir qui me met évidemment en confiance avant l’interclubs de Tielt.»

Théo Goebeert, pour sa place, se montrait satisfait de sa sixième place: «C’est un petite revanche personnelle après avoir appris que je ne suis pas repris pour ce dernier interclubs. L’équipe me parle de tournante mais au vu de ma condition actuelle, c’est plutôt rageant, surtout en sachant que le parcours de dimanche me convenait à merveille.»

On retiendra enfin la bonne tenue du Templeuvois Robin Seynaeve qui n’a commencé la compétition que cet été et qui commence à se mettre en évidence: «Je prends mes repères en course et c’est vraiment encourageant pour 2018 où je serai sans doute mieux préparé. Je serai toujours débutant mais avec un meilleur bagage que pour mes débuts. Quant à ma course, les ascensions de l’Enclus ont fait mal. J’ai craqué dans l’avant-dernier tour mais j’ai pris du plaisir. C’est le principal.»

Suivez notre page Wallonie Picarde Sports sur Facebook