AGENDA

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit

L’iMAL, au bord du canal, accueille une brocante insolite ce week-end: vous y trouverez des disquettes (oui oui!) et des objets tous liés à internet. Dont des plaids pixelisés ou des vêtements détournant les logos des grandes compagnies.
L’iMAL, au bord du canal, accueille une brocante insolite ce week-end: vous y trouverez des disquettes (oui oui!) et des objets tous liés à internet. Dont des plaids pixelisés ou des vêtements détournant les logos des grandes compagnies. -iMAL

à l’heure du streaming, les jeunes ignorent qu’on pouvait archiver (un peu) de musique sur disquette. Une brocante de l’internet est là pour leur rappeler ce week-end. Qui s’annonce dansant et chocolaté.

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d’idées sortie? N’oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans(culture, food, loisirs, familles...) pour vos week-ends bruxellois. Certains n’ont pas de date de péremption...

Regardez!

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit Cow-Boy et Indien ont oublié la rentrée scolaire. -Autour de Minuit / Anima La rentrée marque le retour des «Samedis d’Anima». Le concept reste inchangé: des rendez-vous d’animation hors des sentiers battus par Disney, Pixar ou Dreamworks pour émerveiller les pupilles des plus jeunes. Les films et/ou courts-métrages sont en français ou sans dialogues et peuvent être suivis d’un goûter et d’un atelier sur les techniques d’animation. Le lancement de la saison, c’est ce samedi 30 septembre avec des «Cowboy et Indien» de Patar et Aubier (dès 5 ans). Figurez-vous que ces paniquantes figurines ont oublié que l’école recommençait! Au programme pour la suite: «La Tortue Rouge», «Un Conte peut en cacher un autre» adapté de Roald Dahl, du jazz avec Mickey ou des Wallace et Gromit. Trop bien!

+ «Les samedis d’Anima», dès ce 30 septembre au Studio 5 de Flagey, 14h, 5€/film, 10€/avec goûter et atelier. Il est conseillé de réserver

Goûtez!

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit Du chocolat à faire craquer. -BCV Koekelberg a toujours humé le doux parfum du chocolat. Après les fabriques de son glorieux passé et les ateliers toujours présents, c’est le Belgian Chocolate Village qui perpétue cette tradition au pied de la basilique, qui a d’ailleurs vu sa réplique de 265kg orner son hall d’entrée. Le Musée fête ce week-end ses 3 ans. Et vous invite à fondre pour la Journée Mondiale du Cacao et du Chocolat (oui, ça existe). Vous y verrez fabriquer du chocolat bio, vous y verrez les plantations tropicales et visiterez le QG du torréfacteur-chocolatier Frédéric Blondeel, nouveau voisin. Et bien sûr, vous y engloutirez quelques grammes des 8kg annuels moyens de la consommation du Belge.

+ «3 ans du Belgian Chocolate Village et Journée Mondiale du Cacao», ce 1er octobre au BCV, rue de Neck 20 à 1081 Koekelberg, entrée gratuite

Surfez!

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit De l’internet préhensible. -iMAL C’est une brocante très insolite qu’organise ce week-end l’iMAL (interactive Media Art Laboratory). Au 2e Internet Yami-Ichi («marché des accros d’internet), les puces sont... électroniques. Car les vendeurs n’y proposeront que des objets liés à internet. Le postulat de ses organisateurs est un peu tordu: alors qu’internet est passé du statut de «continent inexploré» à celui d’espace «normalisé, mercantile et étroitement surveillé», il nous reste aujourd’hui que le «monde réel» pour nous libérer. L’idée est héritée de précurseurs japonais. En gros, derrière cette idée intello se cache tout un bric-à-brac loufoque lié aux débuts du net: des t-shirts pixelisés, des archives analogiques de recherches Google, des cartes postales de captures d’écrans, voire des préservatifs https. Et même des disquettes!

«Internet Yami-Ichi», à iMAL, 30 quai des Charbonnages à 1080 Molenbeek, le 30/09 de 12h à 22h et le 1/10 de 12h à 18h. Entrée gratuite.

Dansez!

L’électronique d’aujourd’hui

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit -BEAF Le Bozar Electronic Art Festival s’achève ce week-end par son long tunnel musical à travers la scène électronique actuelle. Le beat va éclater, le blip va rebondir et le glitch va feuler dans les corridors et halls du Bozar, mais aussi dans la prestigieuse salle Henry Le Boeuf. L’affiche est alléchante et savamment balancée. Vous y entendrez Ben Frost et Pantha Du Prince vendredi, Johann Johannsson et Phew samedi. Une chose est sûre: votre organisme n’aura pas besoin de l’orgue monumental pour frémir.

+ «Bozar Electronic Art Festival», ces vendredi et samedi (25€/soir)

Le féminisme d’aujourd’hui

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit La Bruxelloise Soumaya Phéline sera aux platines ce week-end. -Beursschouwburg Le futur est féministe. C’est clair, et le Beursschouwburg en est convaincu. Il programme donc dès ce 29 septembre une succession d’événements autour de cette thématique, qui s’étalera jusqu’au 22 décembre. L’initiative se situe dans le courant né des marches féminines de 2017, reconnaissables à leurs bonnets roses, où flottent au vent de la revendication des exigences pour les droits des femmes, mais aussi des homos, des blacks ou des réfugiés. «Futur is Feminist» rejoint ce concert avec une approche transdisciplinaire. Musique, performances, cinéma, débats, lectures se succéderont pendant près de 3 mois. Qui interrogeront l’objectivation du corps, sa représentation dans les médias, la survivance du patriarcat ou la théorie du genre. Ce postulat sérieux n’empêchera pas de faire la fête. Qui commencera ce week-end avec une «Marche des Ketjes» (samedi 30/09 14h30) qui apprendront à écrire des slogans sur des bannières au lendemain d’une soirée d’ouverture house et techno. Avec uniquement des nanas aux platines.

+ «Future is Femnist!, focus sur le féminisme aujourd’hui», du 29 septembre au 22 décembre au Beursschouwburg, week-end d’ouverture ces 29 et 30/09

Rassemblez!

Ce week-end à Bruxelles, la disquette dure toute la nuit Signal veut rassembler autour de l’art vivant en espace public. -Signal L’événement itinérant Signal revient investir l’espace public ce week-end. Interrogeant la place de l’art et de la culture dans les rues, les squares, les parcs et sur les trottoirs, Signal invite une multitude d’artistes et performeurs à s’approprier la ville pour ce qui est appelé des «interventions urbaines». Le thème de cette 6e édition: le «rassemblement». Autour des concepts de «meute», de «bande», de «famille», de «communauté» ou de «classe», le but est de questionner les grands enjeux du temps comme la pollution, le terrorisme ou la déchirure sociale. De Molenbeek à Bruxelles, du Canal à la Bourse, en passant par La Bellone, le Brass’Art, l’Athénée Serge Creuz, le Daringman, la Galerie Horta le parc Royal ou le parvis Saint-Jean-Baptiste, vous y croiserez un cheval de la police, un lanceur d’oranges du carnaval, des parades, des mots et des impressions.

+ «Signal #6», organisé par le CIFAS. Ces 29, 30 septembre et 1er octobre à Molenbeek et Bruxelles-Ville. Plan et horaire des interventions disponible en ligne