ALLEMAGNE

Dix choses qui n’existaient pas encore quand Angela Merkel est devenue chancelière

Dix choses qui n’existaient pas encore quand Angela Merkel est devenue chancelière

Angela Merkel de 2005 à 2016 (de gauche à droite et de haut en bas). AFP

Angela Merkel vise ce week-end un quatrième mandat à la tête du gouvernement fédéral. La chancelière allemande est en poste depuis novembre 2005. Une éternité. Petit retour en arrière.

Quand Merkel devient chancelière pour la première fois, le 22 novembre 2005, un tas de choses sont différentes.

Il n’y a pas encore eu la crise économique de 2008, ni l’arrivée de Barack Obama à la tête des États-Unis, l’abbé Pierre, Jacques Martin, Raymond Devos, Saddam Hussein et Boris Eltsine sont encore vivants, Rafael Nadal n’a encore remporté qu’un seul Roland-Garros, YouTube est un tout jeune site qui n’a pas un an, le premier satellite de Galileo (le concurrent du GPS) n’a pas encore été lancé, Michael Schumacher n’a pas encore pris sa première retraite en F1 etc.

L’occasion d’un petit retour en arrière pour se rappeler dix choses qui n’existaient pas encore quand Angela Merkel a entamé son premier mandat.

L’iPhone d’Apple (commercialisation en juin 2007)

«Ceci est une révolution». L’iPhone représente les prémisses d’un mouvement qui va radicalement changer notre manière de faire une multitude de choses.

Aujourd’hui, bon nombre de personnes ne s’imaginent plus vivre sans un smartphone, peu importe sa marque et son prix, logé au creux de la main. Téléphoner, surfer sur Internet, prendre des photos, filmer, s’orienter, payer ses courses, jouer, s’informer, profiter de la réalité augmentée etc.

Pourtant, quand Angela Merkel devient chancelière, Apple n’a même pas encore présenté son première modèle d’iPhone. Et le Nokia 3310 fête à peine ses 5 ans…

La loi interdisant de fumer sur son lieu de travail en Belgique (promulguée en janvier 2006)

Cela semble aujourd’hui tellement évident, et certaines entreprises avaient anticipé cette loi, pourtant ce n’est que le 1er janvier 2006 qu’il est devenu légalement interdit de fumer sur son lieu de travail.

L’interdiction de fumer est absolue, même pour les travailleurs qui disposent d’un espace de travail individuel.

Barron Trump (né le 20 mars 2006)

Le cinquième et dernier enfant de Donald Trump est déjà bien au chaud dans le ventre de sa mère lorsque Merkel prend ses fonctions, mais il n’est pas encore de ce monde. Barron est né le 20 mars 2006.

À l’époque, Georges W. Bush est toujours président des États-Unis et Barack Obama n’est encore qu’un simple sénateur.

On ne sait pas si Donald Trump sentait en 2006 qu’il serait président un jour, mais l’idée devait peut-être déjà trainer dans un coin de sa tête…

La console Wii de Nintendo (commercialisation en novembre 2006)

L’année vidéoludique 2006 est marqué par la sortie de la nouvelle console de Nintendo: la Wii.

Le géant japonais ne le sait pas encore mais la Wii va être l’un de ses plus gros cartons et va populariser le «motion gaming», le jeu en mouvement, grâce à sa manette spéciale. Les autres constructeurs, Sony avec le Move et Microsoft avec Kinect, tenteront de surfer sur la vague, mais sans parvenir à séduire aussi vite et aussi fort que Nintendo.

Quand Angela Merkel arrive au sommet du pouvoir, rien de tout cela n’existe.

Parmi les autres grosses pointures du jeu vidéo qui n’existent pas encore, pointons Oblivion le 4e titre de la saga The Elders Scrolls (2006), Half-Life 2 Episode One (2006), Shadow of The Colossus (2006), Gears of War (2006), Bioshock (2007), Okami (2007), Assassin’s Creed (2007), Mass Effect (2007), Grand Theft Auto IV (2008) etc.

Twitter (lancé en mars 2006)

Après Facebook (2004), d’autres réseaux sociaux vont voir le jour. C’est le cas de Twitter, qui a pris son envol en mars 2006.

Le réseau qui gazouille permet à ses utilisateurs d’envoyer de courts messages de 140 caractères maximum.

Si Twitter réussi aujourd’hui à attirer plus de 300 millions d’utilisateurs actifs par mois, sa santé financière continue d’inquiéter, car son modèle économique a longtemps été flou.

Parmi les célébrités les plus suivies sur le réseau social, on retrouve Katy Perry (103 millions d’abonnés), Justin Bieber (100 millions), Barack Obama (94 millions) ou encore Taylor Swift (85 millions).

L’État islamique d’Irak (formation officielle en octobre 2006)

L’État islamique ou Daech trouve ses racines bien avant l’arrivée de Merkel comme chef du gouvernement. Mais l’organisation terroriste franchit un cap en octobre 2006, lorsque al-Qaida s’associe avec d’autres groupuscules djihadistes pour proclamer l’État islamique d’Irak.

À partir de là, al-Qaida en Irak sera progressivement absorbée dans l’État islamique. Le 9 avril 2013, l’organisation se renomme en État islamique en Irak et au Levant (EIIL, ISIS en anglais ou Daech chez nous).

L’organisation prendra de l’ampleur et comptera en 2014 jusqu’à plusieurs milliers de combattants lui ayant prêté allégeance (entre 10.000 et 200.000 selon les sources).

Une coalition internationale se mettre en place en 2014 pour venir à bout de Daech en Irak et en Syrie, regroupant les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, les Pays-Bas, le Danemark, la Belgique, le Maroc et l’Italie.

Le premier véhicule électrique de Tesla (commercialisation en février 2008)

L’avancement de la voiture électrique prend un virage important avec la sortie en février 2008 du premier véhicule signé Tesla: le Roadster, une voiture puissante capable d’atteindre les 100 km/h en moins de 4 secondes, prélude au futur Model S mieux connu.

Tesla a depuis élargi sa gamme, avec dernièrement son premier véhicule plus abordable, la Model 3, proposée à 35.000 dollars.

Bien d’autres constructeurs se sont engagés depuis dans des modèles de voitures hybrides ou électriques, ouvrant la voie à un possible renouvellement du parc automobile qui reste largement dominé par les moteurs à combustible fossile.

Google Chrome (sortie en septembre 2008)

En novembre 2005, quand Angela Merkel est devenue chancelière, il y avait de grandes chances que vous surfiez avec Internet Explorer ou Mozilla Firefox. Ces deux navigateurs se partageaient à l’époque 92,5 % du marché, avec une large majorité pour IE (68,9%).

En 2008, c’est le début du grand bouleversement. Alors que Firefox grignotait inexorablement des parts de marché à IE, Google lance Chrome. Un vrai basculement s’opère. De 3% des sessions de surf en octobre 2008, Google Chrome est passé aujourd’hui à 76,9%.

Toujours dans le petit monde de l’informatique, quand Merkel a pris ses fonctions, les photographes ne pouvaient pas encore exprimer leur talent sur Adobe Photoshop Lightroom (première bêta en janvier 2006), tandis que Windows XP régnait en maître absolu sur le monde des systèmes d’exploitation (le très oubliable Windows Vista est sorti en 2007).

Daniel Craig en James Bond (Casino Royale sorti en novembre 2006)

La licence James Bond avait besoin d’un peu de repos après «Meurs un autre jour» (2002), le dernier film avec Pierce Brosnan sous les traits de l’espion de sa majesté.

Les producteurs cherchent un nouveau visage pour relancer la série et lui insuffler une nouvelle dynamique. C’est finalement Daniel Craig qui obtiendra le rôle. Son premier Bond, «Casino Royale» est un succès critique et commercial.

Aujourd’hui, après quatre films et alors qu’il avait déclaré ne plus vouloir rempiler, Daniel Craig incarnera bien James Bond une cinquième fois.

Rappelons aussi qu’à l’époque, Pixar préparait «Ratatouille» (2007), Heath Ledger n’avait pas encore épaté son monde dans «The Dark Knight» (2008), la série Indiana Jones n’avait pas encore connu le catastrophique «Royaume du crâne de cristal» (2008) et «Bienvenue chez les Ch’tis» (2008) n’avait pas encore tout écrasé au box-office.

«Pékin Express», «Un dîner presque parfait», «Tout le monde veut prendre sa place» (lancés entre 2006 et 2008)

À la télé, en novembre 2005, vous ne pouviez pas encore voir les auto-stoppeurs de «Pékin Express» (janvier 2006), ni les petits plats des candidats dans «Un dîner presque parfait» (février 2008), ni le jeu du midi de Nagui avec «Tout le monde veut prendre sa place» (juillet 2006), qui a vu récemment un candidat belge briller pendant 5 mois.

«L’amour est dans le pré» n’avait pas encore commencé à être diffusé en France (juillet 2006), pas plus qu’en Belgique (2009), on ne pouvait pas voir «Secret Story» (2007), le successeur de «Loft Story», et «The Voice Belgique» ne poussait pas la chansonnette (décembre 2011).

Vous ne connaissiez pas encore les séries Dexter (2006), Mad Men (2007), Breaking Bad (2008), Game of Thrones (2011), Homeland (2011) ou Black Mirror (2011).

Découvrez deux pages spéciales sur les élections fédérales allemandes dans le journal L’Avenir de ce samedi 23 septembre 2017.