Affaire Brayan: «De parents à… bourreaux»

À l’époque, l’affaire avait choqué la population hurlue. Une marche avait été organisée pour soutenir le petit. ÉdA

A l’été 2013, le bébé avait subi de nombreuses violences de la part de ses parents, au point qu’ils sont poursuivis pour torture. La grand-mère maternelle et deux amis doivent répondre d’une prévention de non-assistance à personne en danger. Devant le tribunal, les parents ont minimisé les faits.