INSOLITE

VIDEO | «Genchi is on fire», l’incroyable ovation du kop courtraisien pour le portier de Durbuy

En coupe de Belgique, Durbuy n’est pas parvenu à créer l’exploit hier soir sur la pelouse de Courtrai. Auteurs d’un très bon match, les Durbuysiens garderont de bons souvenirs de ce déplacement, et notamment leur sympathique gardien, Fabrice Genchi.

Après les héros du gazon saison 1 et 2, le football amateur wallon s’est-il découvert une nouvelle star? Les images du portier durbuysien, Fabrice Genchi, ovationné par tout le kop de Courtrai, hier soir en coupe de Belgique, risquent de faire le tour de la toile.

Quand un petit Poucet se déplace sur la pelouse d’un grand dans le cadre de la coupe de Belgique, tout le monde se met à rêver d’un exploit. Opposé à Courtrai, équipe de D1, le club de Durbuy, qui milite en division 2 amateurs, n’a finalement pas pu réaliser de miracle hier soir en seizième de finale de la Coupe. Mais les Durbuysiens n’ont pas à rougir de leur parcours et encore moins de leur match et du jeu proposé. Malgré trois divisions d’écart, les hommes d’Hervé Houlmont ont fait douter leurs hôtes du jour. Ils sortent la tête haute de la compétition.

La meilleure preuve de leur bonne sortie est évidemment l’ovation que leur a réservé le stade courtraisien à l’issue des débats hier soir. Mais les supporters courtraisiens se sont découvert un nouveau chouchou. Fabrice Genchi, le dernier rempart durbuysien, a communié longtemps avec eux. Une bière en main, son GSM ou un drapeau courtraisien dans l’autre, il a multiplié les selfies, pendant que les supporters entonnaient des chants à sa gloire. «C’est vraiment incroyable, glissait-il, par vraiment conscient de ce qu’il était en train de se passer. C’est fou. C’est comme ça depuis le début du match. Je sors la première occasion d’Idir Ouali et depuis ils n’ont plus arrêté de chanter mon nom.»

«

Quand on a décidé de débuter le match avec leur kop dans notre dos, je pensais plus recevoir des insultes, j’en avais d’ailleurs parlé à Fred, notre capitaine. 

»

Petit par la taille, atypique par son physique, spectaculaire par ses sorties, Fabrice Genchi est passé par le centre de formation du Standard notamment. «Quand on a décidé de débuter le match avec leur kop dans notre dos, je pensais plus recevoir des insultes, j’en avais d’ailleurs parlé à Fred, notre capitaine, raconte celui qui est un proche de Guillaume Gillet et Steven Defour. Finalement, pas du tout, cet accueil est simplement incroyable.»

À l’image de la prestation des Durbuysiens hier soir d’ailleurs. «Pas question de se cacher, nous avons fait le match parfait, se réjouissait-il encore. Avant le début de la rencontre, nous aurions tous signé à deux mains pour jouer un tel match. Nous sommes notamment revenus deux fois à la marque. Je pense que nous les avons fait douter. À 3-2, ils n’étaient pas très bien. Nous pouvons vraiment être fiers. Nous avons prouvé que nous étions un groupe, une équipe et que nous pouvions faire beaucoup mieux que ce que nous avions fait en championnat depuis le début de la saison. Cela doit nous servir de leçon.»

Assurément, le football comme on l'aime.