NAMUR

«Le ministre Jeholet connait mieux la situation des rentiers que celle des demandeurs d’emploi»

Rassemblée ce jeudi au cabinet du ministre wallon Jeholet à Namur, la jeunesse FGTB a répondu avec énergie à ses attaques contre le FOREM.

Rouge de colère, une cinquantaine de militants de la FGTB ont pris d’assaut cet après-midi l’entrée du cabinet du ministre de l’emploi. Objectif: exprimer leur indignation face à des propos qualifiés « d’inadmissibles et de dégradants » par Angela Sciacchitano, coordinatrice Jeunes FGTB.

Pour rappel, le ministre Jeholet avait estimé fin août, que le chômage n’était pas une rente et dénoncé par la même occasion, un certain laxisme du FOREM.

Les syndicalistes ont profité de l’occasion pour dénoncer le caractère instable de l’emploi proposé par les institutions étatiques, ainsi que la précarité des conditions de vie des chômeurs: « plus de 50% des propositions sur le site du FOREM sont des offres intérimaires. 48% des demandeurs d’emploi vivent avec moins de 1000 euros par mois.»

Au-delà, les jeunes FGTB ont présenté au ministre un éventail de propositions. Celles-ci tournent essentiellement autour d’un besoin «d’emplois décents et stables avec un juste salaire, chose possible avec la réduction du temps de travail», selon Angela Sciacchitano.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook