TÉLÉVISION

Voici la lettre de Philippe Delusinne au personnel de RTL Belgium

 Pour Philippe Delusinne, le financement de la RTBF fausse la concurrence.
Pour Philippe Delusinne, le financement de la RTBF fausse la concurrence.-Thierry du Bois

Philippe Delusinne a adressé une lettre au personnel pour expliquer les raisons qui ont poussé le conseil d’administration de RTL Belgique à adopter le plan Evolve et à licencier 105 personnes.

En plus des raisons déjà connues (arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge, diminution des investissements publicitaires globaux, la modification des modes de consommation de la télé…), il pointe également la RTBF qui, selon lui, bénéficie d’un assouplissement des règles et d’un financement public important qui tronque la concurrence. Un argument qui ne va pas plaire du côté du boulevard Reyers.

Le patron de RTL met aussi en avant l’arrivée sur le marché de puissants groupes, qu’il ne nomme pas mais on devine qu’il parle de Netflix, Amazon…

Il développe ensuite les grandes lignes du plan Evolve, qui va se développer sur cinq axes. Il précise que la mise en place de ce plan pourrait (il emploie le conditionnel) impliquer la perte de 105 collaborateurs, sans préciser cependant dans quels services.

Voici la lettre en intégralité.

 

LA LETTRE

Chers tous,

Ce jeudi, nous avons présenté au Conseil d’Entreprise le plan de transformation que nous souhaitons mettre en œuvre.

Ce plan de transformation vise à permettre à RTL Belgium de faire face à l’évolution qu’a connue le secteur audiovisuel au cours de ces dernières années:

• l’arrivée de TF1 sur le marché publicitaire belge;

• la maturité du marché publicitaire en TV qui se traduit par une trop faible progression des investissements annuels en Belgique,

• la multiplication des financements publics et l’assouplissement des règles dont bénéficie la RTBF tant en TV (financement des séries belges notamment) qu’en radio (quotas non globalisés notamment) qui faussent la concurrence sur un marché étriqué,

• l’arrivée d’opérateurs télécoms locaux (Proximus, Telenet, Voo) et de puissants groupes sur le marché de la consommation audio et vidéo,

• la modification des modes de consommation médias du public.

Cette nouvelle structure du marché impacte directement la rentabilité de RTL Belgium et menace le modèle de média généraliste privé ancré dans le quotidien des Belges francophones qu’applique RTL depuis 30 ans.

Afin de pérenniser durablement les activités d’un groupe de chaînes privées proposant des contenus forts et de conforter sa position de leader sur le marché belge, la direction de RTL Belgium a donc élaboré un plan de transformation intitulé «#evolve» qui vise la structure et le fonctionnement de l’entreprise en vue de les rendre plus efficients et agiles.

Le plan de transformation #evolve envisagé s’articule autour de 5 axes et porte sur l’ensemble des départements de RTL Belgium.

1) Régie publicitaire. Les initiatives prévues au sein de cet axe visent notamment:

– la fusion des régies publicitaires et la création d’une véritable opération commerciale intégrée TV + Radio + Digital, capable d’offrir des solutions intégrées aux annonceurs;

– le développement d’une connaissance plus pointue du consommateur (Big data), de nouveaux formats publicitaires («non spot», diversifications et publicité individualisée) et l’adaptation des modes de commercialisation (outils programmatiques).

2) Rédaction. Cet axe prévoit l’organisation du traitement de l’information sur base du principe Fast News/Slow News afin de s’adapter à une demande d’informations à la fois réactive et explicative sur l’ensemble de nos médias. Il est également prévu l’adaptation de la structure et des modes de fonctionnement pour répondre à ces nouveaux défis.

3) Production. Le plan #evolve propose parmi d’autres initiatives la création d’une plateforme interne de production unique multitâches, multimarques et multimédias ainsi que l’organisation de la production en projets et l’adaptation des modes de fonctionnement et d’exploitation.

4) Digital. Au sein de cet axe, il est notamment prévu de développer une offre non-linéaire large, notamment par le lancement d’une nouvelle plateforme de catch-up TV («télévision dite de rattrapage») gratuite financée par la publicité ciblée. Il y est aussi évoqué une meilleure intégration des extensions digitales dans les processus de création de contenus.

5) Structure. Cet axe porte sur une optimisation de l’organisation et du fonctionnement de RTL en vue de la rendre plus fluide et synergique entre TV, radio et numérique.

Ce plan vise une transformation de l’organisation et du fonctionnement de l’entreprise se traduisant notamment par la redéfinition et/ou la suppression de certaines fonctions exercées jusqu’ici en son sein: 105 collaborateurs pourraient dès lors être concernés par un licenciement.

Comme le prévoit la loi, ce plan de réduction d’effectifs enclenche la mise en œuvre immédiate de la procédure prévue par la loi dite «Renault». Le plan #evolve doit à présent faire l’objet de discussions et de consultations avec les représentants du personnel. Au cours des semaines à venir, le Conseil d’Entreprise se réunira à intervalles réguliers afin d’évoquer chaque axe du plan. La direction répondra aux questions, contre-propositions et arguments formulés par les représentants du personnel. Au terme de ce processus, les contours définitifs du plan seront établis.

Le plan de transformation qu’il est proposé de mettre en œuvre a obtenu l’accord et le soutien du Conseil d’Administration de RTL Belgium, convaincu de l’importance du plan et de sa capacité à pérenniser les activités de RTL Belgium.

Tout aussi difficiles que peuvent être les nombreux changements prévus au sein du plan #evolve, il est important pour l’entreprise de les mettre en œuvre le plus rapidement possible. Les différentes dispositions qu’il contient doivent permettre d’assurer le maintien d’un contenu d’information et de productions locales forts en Belgique francophone et de s’adapter aux évolutions des modes de consommation du public.

Au terme du processus de transformation, la structure de RTL Belgium sera plus agile, en mesure de s’adapter plus rapidement aux futures évolutions de son environnement et, partant, de maintenir sa position d’acteur fort sur le marché belge.