MONS

Camping de Mons: la Ville lance un nouveau marché

La ville vient de lancer une nouvelle procédure pour trouver un exploitant susceptible de gérer le camping communal. Avec, pourquoi pas, la salle du Waux-Hall à réhabiliter...

Depuis la fin de l'année 2015, Mons ne dispose plus de camping. Celui du Waux-Hall, géré auparavant par l'office du tourisme, a fermé ses portes pour une question de salubrité: les installations sanitaires étaient trop vétustes.

Après une procédure ratée visant à trouver un concessionnaire acceptant d'exploiter le lieu tout en investissant au préalable dans sa rénovation, la ville de Mons a décidé de remettre le couvert, en lançant un nouvel appel d'offres.

Mais un appel d'offres d'un genre nouveau: un marché dit de "dialogue compétitif".

En gros, il s'agit d'un marché où plusieurs allers-retours sont prévus entre les différentes parties avant que les intéressés ne déposent une offre finale. Tout commence par un appel visant à recueillir des candidats intéressés. Les candidats retenus sont ensuite entendus un par un pour exposer leur projet. Ces candidats prennent en même temps connaissance des attentes de la ville. 

Un an de procédures

Arrive seulement la rédaction du cahier des charges en troisième étape, et qui doit correspondre aux attentes du secteur privé et de la ville de Mons. La phase "dialogue compétitif" conclue, les participants retenus sont invités à remettre une offre finale. Après analyse de ces offres, la ville attribuera le marché au meilleur candidat, déterminé suivant 5 critères.

Avantage de la formule: le cahier des charges est coconstruit et donc susceptibe de convenir à plusieurs porteurs de projet. Désavantage: c'est long: presque un an de procédure.

De quoi enregistrer plus de candidats que la fois précédente, où personne n'avait satisfait à un cahier des charges trop restrictif? On l'espère en tout cas, même si les autorités de la ville de Mons n'affichent pas un optimisme béat, que du contraire. De la demande pour un camping, il y en a, mais elle faible. 

"Nous ne sommes pas une ville qui attire des campeurs de manière permanente. C'est surtout lié à des événements comme la Ducasse ou la période estivale", estime le bourgmestre Elio Di Rupo. Mais en attendant, le camping le plus proche est à Jurbise...Un peu loin pour poser son van puis pour venir faire du tourisme à Mons.

Avec ou sans le Waux-Hall?

Le marché se veut souple au possible, y compris concernant le périmètre d'exploitation: ce sera avec ou sans la salle du Waux-Hall, fermée depuis des années par les pompiers suite à des problèmes de stabilité. La ville aimerait autant que le Waux-Hall soit inclus, histoire de régler deux problèmes en un. N'est-ce pas rebuter encore plus les candidats?

Non nous répond-on: "Des promoteurs ont contacté l'IDEA (intercommunale de développement économique) disant qu'il serait intéressant d'avoir les deux sites." "Quand on propose le camping seul, personne n'est intéressé. Idem quand c'est le Waux-Hall seul. Alors pourquoi ne pas essayer les deux ensembles?" interroge le bougmestre. Après tout, moins plus moins égale plus.