BRUXELLES

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons

Clin d’œil malin: l’affiche des Journées du Patrimoine consacrées à la «nature en ville» conçue par Kaligram reprend dans les nervures d’une feuille les grands axes routiers.
Clin d’œil malin: l’affiche des Journées du Patrimoine consacrées à la «nature en ville» conçue par Kaligram reprend dans les nervures d’une feuille les grands axes routiers. -Journées du Patrimoine / Bruxelles Urbanisme et Patrimoine

La nature est partout à Bruxelles: dans les parcs, mais aussi les jardins privés, les cimetières, les prairies ou... une cressonnière. Des maisons de maître art déco en bureaux contemporains, l’architecture s’en inspire évidemment. Les Journées du Patrimoine veulent le prouver: on écrème leur programme épais de 120 lieux.

Les Journées du Patrimoine ouvrent près de 120 lieux et vous baladent sur près de 80 visites partout dans Bruxelles ce week-end des 16 et 17 septembre. Impossible de tout quadriller, d’autant que le thème 2017, «la nature en ville», à l’ambition d’ouvrir les immenses parcs et espaces verts de la région.

Pour vous épargner l’effort de défricher le pantagruélique programme, on en extrait les sorties et visites les plus insolites. Soit parce qu’elles vous emmènent dans des endroits d’habitudes interdits, soit parce qu’elles s’éloignent de la dolomie éternellement battue par les touristes, soit les deux! Avec deux ambitions: rassembler les générations et varier les plaisirs, de l’hôtel de maître au champ de chicons.

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -- Deux conseils avant tout: n’oubliez pas de réserver d’abord (via nos liens); n’oubliez pas ensuite d’y aller en tram, métro ou bus ce dimanche puisque Bruxelles sera sans voiture. L’occasion, en plus de la verdure, de profiter du silence.

+ «Journées du Patrimoine à Bruxelles», ces samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, point info aux Halles Saint-Géry, carte des lieux disponible en ligne. Visites gratuites.

+ NB: le N° entre parenthèses renvoie à la localisation du lieu sur la carte éditée dans le guide de poche disponible

Grange, moulin, golf, bibliothèque, bureaux...: 12 sites insolites à visiter

Bibliothèque royale (10)

À la bibliothèque royale, au Mont des Arts, on trouve des livres. Mais depuis quelques années, on trouve aussi de la verdure. Un patio végétal est aménagé dans le prolongement de l’entrée et un potager est planté sur la terrasse depuis 2012. On y produit des plantes aromatiques et une serre «géodôme» y joue le rôle de pépinière. Les abeilles y sont paraît-il aussi assidues que les étudiants. De quoi assurer la reproduction des plantes qui y finissent en tisanes: allez les goûter! (samedi et dimanche de 10 à 17h)

Ancien hôtel van Eetvelde (16)

On ne peut pas zapper Victor Horta lors des Journées du Patrimoine. Cette maison conçue pour le diplomate de Léopold II Edmond van Eetvelde témoigne de l’influence directe de la nature dans son œuvre. Façade décorée d’arabesques, lianes de mosaïques dans le hall, rotonde au couronnement vitré, tiges végétales en guise de colonnettes, vitraux floraux, jardin d’hiver, arbustes dans la salle à manger, tapisserie éléphantesque... L’immanquable architecture de cette édition. (samedi et dimanche de 10 à 18h, accès par groupes de 15)

Hof ter Musschen (25)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons L’Hof ter Musschen, vestige de ruralité à Woluwe.-G. Vermoelen/CEBE-MOB Pas facile de retrouver la campagne à Bruxelles. Vous y croirez en gagnant l’Hof ter Musschen, vestige de ruralité à Woluwe-Saint-Lambert. Sur 10ha de zones vertes, vous y croiserez plus de 150 espèces végétales. Haie champêtre, ferme en carré, ruisseaux, aulnaie, saulaie et ancien fournil à pain vous replongeront dans la ruralité brabançonne du XIXe siècle. De plus, des artisans boulangers y cuiront le pain à l’ancienne. Miam! (dimanche de 10h à 19h, avenue Mounier 2).

Glaverbel (43)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons L’ancien QG de Glaverbel et son jardin intérieur. -Alfred de VILLE de GOYET, Monuments et Sites C’est un ancien QG industriel: son accès est donc rare et limité. Profitez donc de ces samedi et dimanche (11h-17h, accès uniquement par groupes de 20) pour visiter l’immeuble annulaire de l’ex-Glaverbel: non seulement le building et sa façade-rideau époustouflent, mais en plus ils hébergent un jardin circulaire (forcément) en leur centre. Le spot idéal pour un pique-nique au calme (on rigole, mais à peine).

Immeuble ixellois (47)

Les jardins d’hiver étaient forcément le biais le plus aisé pour les architectes des hôtels de maître de faire jadis entrer la lumière dans les demeures de leurs riches commanditaires. C’est encore le cas dans cet immeuble de la rue du Trône à Ixelles, ouvrage néoclassique de Louis De Curte conçu comme maison personnelle. Les visites guidées de l’ARAU (samedi et dimanche en continue de 10h à 18h) vous permettront de vous en rendre compte. Vous admirerez aussi le feuillage de la façade, le fût tronqué de l’entrée, la verrière et son treillis peint d’oiseaux et de végétaux ou les feuillages qui strient les stucs.

Royal Étrier Belge (56)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le Royal Étrier Belge et ses box.-Alfred de VILLE de GOYET, Monuments et Sites Mais qu’est-ce donc qu’un étrier? Nous croyions bêtement qu’il s’agissait de cette pièce de sellerie qui permet de glisser sa botte et d’éperonner sa monture. Voilà que les Journées du Patrimoine nous apprennent qu’il s’agit aussi du nom d’un bâtiment. Le Royal Étrier Belge est ainsi mis sur pied par la famille Solvay pour offrir un centre hippique aux officiers, aristocrates et bourgeois. Mélange de néorenaissance flamand et de beaux-arts, il se compose d’ailes qui abritent une centaine de box et une grande piste, ainsi qu’un rond de longe intérieur, des selleries et des accès aux pistes du bois de La Cambre et de la forêt de Soignes. (samedi et dimanche de 10 à 18h).

Moulin du Neckersgat (69)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le Neckersgat, un des derniers moulins de Bruxelles.-Alfred de VILLE de GOYET, Monuments et Sites C’est l’un des derniers moulins à eau dont la roue tourne encore à Bruxelles: le moulin du Neckersgat remonte au XIIIe siècle. Après l’huile et le grain, le site cesse ses activités en 1918 et héberge des invalides de guerre. Le petit chemin pavé qui y mène depuis la gare de Calvoet garde tout son charme, traversant bosquets, potagers et ruches.

Jardins et serres de l’Institut Redouté-Peiffer (79)

Les allées sinueuses et la serre de plantes tropicales de l’Institut Redouté-Peiffer à Anderlecht remontent au milieu du XXe siècle. Il s’agit d’un des jardins les plus méconnus de Bruxelles, dû à Paul Dewit, élève de Jules Buyssens. (ouvertures samedi et dimanche de 10 à 18h, visites samedi et dimanche à 11h et 14h, maximum 25 personnes par départ).

La Charnière (89)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons La Charnière, ancien estaminet.-Alfred de VILLE de GOYET, Monuments et Sites Ancienne ferme de Ganshoren, La Charnière est située dans un faubourg bruxellois où la pression immobilière n’est pas encore écrasante. L’endroit, ancien estaminet, propose ce week-end (samedi et dimanche de 10 à 18h) une expo sur les cafés et laiteries du début du XXe siècle qui rythmaient alors la vie sociale. Vous pourrez aussi y goûter spécialités du terroir et bières locales artisanales.

Ancienne demeure abbatiale de Dieleghem (93)

Attention: patrimoine méconnu! D’inspiration classique, le palais abbatial de Dieleghem à Jette est érigé en 1775. Luxueux, il sert de demeure à l’abbé et à ses chanoines, très puissants. Imaginez: l’abbaye possédait les filons de grès avec lequel on a bâti la cathédrale Sainte-Gudule. Après son morcelage, le domaine est racheté par la commune en 1954. Aujourd’hui, c’est un musée. L’architecture et la décoration témoignent toujours du faste dans lequel les hommes de religion aimaient vivre. (samedi et dimanche de 10 à 12h et de 13 à 18h).

Cressonnière royale (102)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons La Cressonnière pousse sur un projet de voie ferrée royale.-Direction des Monuments et des Sites C’est encore Léopold II qui est à l’origine de ce lieu. Car la cressonnière royale pousse aujourd’hui sur l’hypothétique voie de chemin de fer que le roi bâtisseur projetait pour relier Palais de Laeken et Gare du Nord. L’abandon du projet a sauvé le biotope: le marais était propice à la culture du cresson. Elle disparut dans l’entre-deux-guerres mais revit depuis 2013. (samedi et dimanche de 10h à 12h)

Minigolf du parc Josaphat (111)

Voilà bien le coin le plus insolite du grand parc de Schaerbeek: le Minigolf. Le parcours, qui ravit par son côté décalé, a ceci d’exceptionnel qu’il a été conçu par le paysagiste René Pechère. D’où une utilisation optimale des volumes du terrain et la survivance d’espèces végétales colorées. (samedi et dimanche de 10 à 12h)

De l’urbanisme mégalo aux chicons pleine terre: les promenades guidées

À pied

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -Journées du Patrimoine / Bruxelles Urbanisme et Patrimoine Des dizaines de promenades sont disponibles ces samedi et dimanche, dans les parcs, jardins ou quartiers plus ou moins verts de la capitale. On en retiendra 4.

(1) Pénétrez d’abord dans les inaccessibles et rares intérieurs d’îlots qui survivent au centre, témoins de l’histoire industrielle et urbanistique du Pentagone, non loin du parc Fontainas (samedi 10h, dimanche 10h et 14h).

(2) Remontez ensuite le temps vers le passé industriel de Molenbeek. Là-bas, les usines sont devenues des friches où respire le «petit Manchester» (samedi et dimanche à 11h, 13h et 14h30, réservation souhaitée).

(3) Vous aimez ces retours en arrière? Un autre climat règne (c’est le cas de le dire) sur le jardin colonial (98), le parc Sobieski (98) et les jardins du Fleuristes (99), à Laeken. Commandés par Léopold II, roi jardinier, ces trois parcs adjacents, magnifiques, avaient jadis leurs fonctions d’acclimatation au Congo, de fruitier du Palais et de fournisseur de fleurs (samedi et dimanche à 10h et 14h30, réservation obligatoire).

(4) Goûtez enfin à Evere la rurale, du moins avant que la nouvelle prison ne déracine les dernières cultures bruxelloises de chicon. Moulin, métairie, réserve du Moeraske et plants de navets vous régaleront. (samedi à 9h et 14h, réservation obligatoire)

À vélo

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -Journées du Patrimoine / Bruxelles Urbanisme et Patrimoine Et si vous enfourchiez votre bécane? Profitez-en dimanche surtout: les voitures ne roulent pas. Voici trois itinéraires qui sortent des sentiers battus.

(1) On aime d’abord le concept de ce rallye dans le centre, à la recherche des ruines, animaux, jardins cachés et potagers urbains (samedi et dimanche en autonomie via roadbook à télécharger).

(2) Autre option pour les botanistes à deux-roues: le circuit qui slalome entre les arbres remarquables, rares, géants ou historiques (samedi et dimanche à 14h30, départ à Bruxelles Environnement, réservation obligatoire).

(3) Dernière étape: Schaerbeek et son patrimoine architecturalinspiré de la faune et de la flore depuis l’avenue Huart Hamoir jusqu’au parc Josaphat en passant par Louis Bertrand. (samedi et dimanche à 14h30)

Circuits en bus, de Saint-Gilles à Woluwe

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -Journées du Patrimoine / Bruxelles Urbanisme et Patrimoine La flemme de marcher ou pédaler? Pas de panique: des circuits en bus rouleront du nord au sud avec des thématiques idéales à observer depuis les véhicules. On en épingle 3.

(1) Remémorez-vous d’abord la mégalomanie urbanistique de Léopold IIet de son urbaniste Victor Besme entre le Cinquantenaire, l’avenue de Tervueren et le jardin du Roi. De quoi comprendre comment la ville s’envisageait à l’époque des extensions et des grands projets de développement des parcs (samedi à 9h30, 10h30, 13h30 et 14h30, réservation obligatoire).

(2) Autre circuit: les parcs, jardins et murs végétaux à Bruxelles, qui vous fera remarquer encore une fois que Bruxelles est la capitale la plus verte d’Europe au travers des vallées de la Woluwe, du Maelbeek, de la Senne et du Molenbeek (samedi à 10h et 14h, réservation obligatoire).

(3) Dernier arrêt: Saint-Gilles. La petite commune, très dense, cache en effet parcs dérobés, étangs, grottes, ponts et cascades. Le circuit thématique « Chassez le naturel, il revient au galop » s’élargira vers le square Ambiorix et l’avenue de Tervueren pour observer comment l’architecture a singé la nature. (samedi à 9h, 11h30, 14h, réservation obligatoire).

Au cimetière

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le silence ordonné du cimetière d’Ixelles, îlot de paix. -EdA - Julien RENSONNET

Les cimetières sont des havres de paix et des îlots de calme dans la fureur du trafic et du boulot à Bruxelles. Les Journées du Patrimoine vous proposent d’en visiter de nombreux, parmi lesquels on vous conseille...

(1) le silence ordonné du cimetière d’Ixelles(46), son carré d’honneur et ses personnalités (samedi et dimanche à 10h et 14h, réservation obligatoire);

(2) la sauvagerie (si l’on peut dire en parlant des morts) du Dieweg(63) et ses tombes sculptées de végétaux, sa flore et ses parcelles non-fauchées tapissées de fleurs rares (digitale, pervenche, campanule...) sur les hauteurs d’Uccle (samedi et dimanche de 9h30 à 16h30, promenades guidées samedi à 14h);

(3) et enfin les symboles végétaux et animaux, très art déco, des sépultures du cimetière de Laeken (103 et 104) (samedi et dimanche de 10h à 18h, visites guidées du cimetière samedi et dimanche à 14h)

Molenbeek en attelage

La voiture n’a pas toujours été reine à Bruxelles. Fut un temps où l’attelage était le biais le plus évident pour transporter les légumes et fruits des banlieues aux marchés du centre. Le bruit des sabots revit à Molenbeek, du Karreveld au Scheutbos, via les parcs Marie-José, Albert et des Muses. Ne loupez pas son passage (samedi et dimanche de 13 à 17h)

Canal dans la ville

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -Journées du Patrimoine On a déjà prôné ici les bienfaits apaisants de la croisière sur le Canal. Pour vous en rendre compte, embarquez donc sur La Gueuse ce dimanche(10h et 13h30, réservation souhaitée).

Depuis le quai Béco, le parcours de ces Journées du Patrimoine retrace le rôle de la Senne dans le développement social et économique de Bruxelles. Puis celui du Canal, qui a succédé à la rivière enterrée: vous irez jusqu’à Molenbeek et Anderlecht, croiserez des péniches et des oiseaux aquatiques.

Parcs, jardins, prairies et hippodrome: 8 espaces verts à pas louper

Parc Jean Félix Hap (22)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le parc Hap, bien caché. -Alfred de VILLE de GOYET, Monuments et Sites Bien planqué en intérieur d’îlot en bordure de grands axes etterbeekois, le parc Hapest un havre de paix dans la ville. En bord de Broebelaer, vous pourrez y découvrir faune et flore, ainsi que l’orangerie, le kiosque, l’étang et les ruines romantiques. Et l’iris des marais si bruxellois. (Visite nature samedi à 10h et dimanche à 14h, visite historique samedi et dimanche à 11h, 13h, 15h et 17h).

Val Duchesse (34)

Derrière ses hautes grilles, le domaine de Val Duchesse n’abrite pas que des sommets entre hommes politiques à la Chancellerie du Premier Ministre. L’ancien couvent de Dominicains est entouré d’un parc de 25ha qui comprend en bord de Woluwe des étangs, un jardin en terrasses, une roselière, des saules, un pin noir, des cyprès de Louisiane et des tilleuls remarquables. (Visites samedi et dimanche de 10 à 17h).

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le parc de Val-Duchesse propose des étangs, un jardin en terrasses, une roselière, des saules, un pin noir, des cyprès de Louisiane et des tilleuls remarquables. -Reporters / KETELS

Parc Tournay-Solvay (42)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le pigeonnier du parc Tournay-Solvay.-EdA - J. R. On adore le parc Tournay-Solvay. D’abord parce qu’il est le vestige d’un pan entier de l’histoire scientifique et industrielle de notre pays. Ensuite parce qu’avec ses versants vallonnés, son étang, son verger, son château en restauration, son potager clôt et ses hêtres qui préfigurent la Soignes, il est le tampon idéal entre la ville et la forêt. C’est le paysagiste Jules Buyssens qui a tiré parti du dénivelé du vaste domaine. Vous y admirerez des spécimens classés comme le noisetier de Byzance, le cèdre du Liban, le tilleul du Caucase, le cornouiller du Japon ou les tsugas du Canada. Des noms qui fleurent bon l’exotisme. (Visites familiales dans les environs samedi à 11h et 14h depuis la gare de Boitsfort, visite du parc samedi et dimanche à 11h et 14h)

Ancien hippodrome (44)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons L’ancien hippodrome doit devenir un parc de loisirs. -Drohme On parle beaucoup de l’ancien hippodrome d’Uccle-Boitsfort. C’est que ses nouveaux exploitants l’ont rebaptisé Drohme. Après avoir rénové les magnifiques bâtiments de courses, pesage et tribune en tête, ils aimeraient y implanter un parc de loisir ouvert sur la forêt de Soignes. Ce qui ne va pas sans quelques inquiétudes chez les riverains, qui craignent pour le calme de leur quartier si vert. Si le dernier galop y a eu lieu en 1995, vous pourrez y faire cavaler vos kids ces samedi et dimanche dès 10h: une expo, des visites guidées, une chasse aux trésors nature et des food-trucks seront sur la ligne de départ.

Jardin van Buuren (57)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons -Musée et Jardins van Buuren Dans le jardin du Musée van Buuren, à Uccle, on se croirait parfois dans Alice au Pays des Merveilles. Non seulement l’espace excessivement domestiqué recèle l’un des derniers labyrinthes végétaux de Belgique, mais il cache aussi un «bowling green» digne des garden-parties les plus guindées de l’Angleterre victorienne. Chef-d’œuvre du paysagiste Jules Buyssens puis de René Pechère, ces terrasses de rocailles, verdure, massifs fleuris, tonnelles, pas japonais et haies au cordeau raviront les nostalgiques et les romantiques. Et les plus petits qui pourront s’y cacher comme le lapin blanc. (samedi et dimanche de 9h à 13h)

Plateau Avijl (59) et plateau Engeland (61)

Peu de sites permettent autant d’oublier qu’on se trouve à Bruxelles que le plateau Avijl et le plateau Engeland. Ces deux espaces champêtres, qui ouvrent leurs clairières après quelques centaines de pas dans les sous-bois d’Uccle, résistent depuis des années aux pressions immoblières, très voraces dans ce secteur du sud de la région. Le premier recèle des plantes et arbres rares à Bruxelles alors que le second abrite sittelle, bouvreuil, roitelet, pinson, buse et martin-pêcheur. Si vos enfants sont chanceux, ils y croiseront peut-être les ânes débroussailleurs qui y paissent désormais.

Scheutbos (84)

30 sorties au vert des Journées du Patrimoine à Bruxelles: de l’hôtel de maître aux champs de chicons Le Scheutbos et ses prairies bordées d’immeubles. -EdA - J. R. Tout au nord de la Région, à deux pas du Ring et des tours de logements des boulevards habités, le Scheutbosdéploie paraît-il des paysages tels que Breughel les peint jadis. La confrontation entre l’extrême densité molenbeekoise et la verdure de pâturage des pentes de ce parc semi-sauvage laisse en tout cas l’esprit vagabonder. On y aime la petite cabane installée récemment, mais aussi les graminées hautes où on compte plus de 300 espèces de plantes à fleurs, 87 champignons, 120 insectes et 66 espèces d’arbres et arbustes. Des statistiques qui démentent les clichés sur Molenbeek. Flânez-y! (Visite de la maison de la nature et du Scheutbos, dimanche de 10 à 18h).

Parc Walkiers (108)

Méconnu, le parc Walckiers abritait jadis un château et des jardins à l’anglaise. N’en subsiste qu’une «fausse» ruine romantique. L’état a exproprié ce coin schaerbeekois dans les années 50 mais la bretelle d’autoroute imaginée vers Anvers ne sera jamais construite. Aujourd’hui subsistent là-bas des prairies, une futaie dense, des mares et des vergers. (visites guidées dimanche à 10h, 12h, 14h et 16h)