RENTRÉE SCOLAIRE

Dès la rentrée, ils œuvrent au service des écoliers

 Lorsque l’heure de la retraite a sonné, Paul Eloy a souhaité habiter dans cette ancienne petite maison de garde pour rester au service de l’école.
Lorsque l’heure de la retraite a sonné, Paul Eloy a souhaité habiter dans cette ancienne petite maison de garde pour rester au service de l’école.-EdA

Garant de la sécurité, accompagnateurs, «Mamies conteuses». C’est aussi la rentrée pour toutes ces personnes qui s’assurent du bien être des écoliers!

Paul, le garant de la sécurité à Loverval

Demain, vendredi 1er septembre, comme tous les élèves, ceux de l’Institut Notre-Dame de Loverval reprendront le chemin de l’école. Paul Eloy ne manquera pas d’être présent pour les accueillir, leur souhaiter une bonne rentrée et surtout veiller à leur sécurité aux abords de la fameuse Nationale 5. «Je suis un vieux scout et, chaque fois que je le peux, je ne manque pas de rendre service en aidant les enfants à traverser la N5 au passage pour piétons», explique-t-il. «Je veille également à la propreté de l’entrée de l’école en ramassant les déchets qui traînent», poursuit-il.

LIRE PLUS | À la rencontre de Paul Eloy qui est aussi à l’origine de la bibliothèque de l’école

Sonia Beck, accompagnatrice scolaire

Dès la rentrée, ils œuvrent au service des écoliers -EdA Durant la période scolaire, Sonia Beck accompagne les enfants pour le ramassage scolaire.Au fil des ans, ils sont devenus sa grande famille.

Sonia Beck est accompagnatrice scolaire depuis maintenant 6 ans. En période scolaire, deux fois par jour, elle veille à la sécurité des enfants qui lui sont confiés, mais sa tâche ne se limite pas à cela: «Je me lève tous les jours à 5 h pour commencer le circuit scolaire à 6 h 30. Durant le trajet, ce sont 38 enfants et jeunes de 6 à 18 ans qui montent dans le bus scolaire. Je veille bien sûr à ce que chacun boucle sa ceinture de sécurité et j’essaye de mettre un peu d’animation en chantant avec les enfants ou en racontant des blagues. D’autres préfèrent lire ou dessiner », explique l’accompagnatrice.

LIRE PLUS | «Jamais, un enfant n’est laissé seul devant chez lui»

Les «Madames des histoires» font leur rentrée

Dès la rentrée, ils œuvrent au service des écoliers -EdA Durant toute l’année scolaire, les «Mamies conteuses» se rendent dans les écoles pour raconter des histoires aux petits enfants qui les adorent.

Aujourd’hui, les «Mamies conteuses», comme on les appelle sont au nombre de cinq sur l’entité: Monique et Lucienne à Somzée, Edith et Françoise à Laneffe et Nadine à Fraire. Josée, une sixième personne devrait bientôt rejoindre le groupe.

LIRE PLUS | À la rencontre des « Madames des histoires »