SOIGNIES

Les Nits et Allez Allez vont éclater Soignies

La 13e édition d'Août en Eclats aura un délicieux parfum 80s avec les Nits et Allez Allez.
La 13e édition d'Août en Eclats aura un délicieux parfum 80s avec les Nits et Allez Allez.-Centre culturel de Soignies / David Sterckval
Groupes cultes des années 80, jeunes pousses locaux, cirque, danse, théâtre de rue, village pour enfants...C'est le cocktail irrésistible du Festival Août en Eclats à Soignies. Un festival qui trace sa route, malgré la concurrence extérieure.

Besoin d'une dernière bourrasque de détente avant la rentrée? Ce samedi 26 août, c'est à Soignies qu'elle soufflera à l'occasion du festival Août en Eclats, treizième du nom. L’événement sera, comme de coutume, articulé autour de concerts, de spectacles, d’installations plastiques, d’un village des enfants, d’un espace associatif et d’un marché du monde et des saveurs.

"A l'origine, l'objectif était de créer un festival urbain accessible à l'ensemble de la population, y compris les enfants", explique Pierre Duquesne, directeur du Centre culturel de Soignies, qui organise l'événement. C'est pourquoi on retrouve des danseurs, du cirque, des spectacles déambulatoires, un village d'enfants...On n'est pas que focalisé sur la musique. Les concerts ne représentent que la moitié de la programmation, et l'autre moitié c'est tout le reste: le théâtre de rue, etc."

Entre les débuts du festival et aujourdhui, le contexte autour du festival a beaucoup évolué et d'autres rendez-vous "mastodontes" comparés à Août en Eclats sont apparus.

"Il y a 13 ans, il n'y avait pas de festivals comme Ronquières, les Solidarités, les Ardentes...qui ont les moyens d'attirer des artistes et qui exigent des exclusivités en Fédération Wallonie-Bruxelles...C'est devenu difficile de trouver des noms d'artistes qui passent à la radio, mais ça ne nous empêche de composer notre affiche."

De la radio à la niche

De noms généralistes comme Arno, Kid Noize ou Saule qui composait l'affiche en 2014 par exemple, on passe à plus de découvertes et à des groupes cultes. "On doit faire preuve d'originalité, en allant chercher des musiques de niche."

Et cette année, c'est dans la rivière des années 80 que les programmateurs-orpailleurs ont trouvé quelques pépites oubliées ou méconnues: les Néerlandais Nits et l'éphémère mais culte et récemment reformé Allez Allez, où Marka prit son envol. "Les Nits, c'est une exclusivité belge en 2017", se réjouit Pierre Duquesne. Comme quoi les exclus, c'est encore possible. 

A côté des vétérans, Août en Eclats, c'est aussi offrir l'opportunité aux groupes locaux de se produire et de tenter de les servir de tremplin. "Pop Shit, From Kissing...Ce sont des groupes basés à 20 kilomètres à la ronde." 

Alors oui, les noms qui cartonnent sur les ondes ont presque disparu de l'affiche, mais ce n'est pas très grave, que du contraire. "Août en Eclats est organisé par le centre culturel. Contrairement à d'autres festivals, c'est notre mission de faire découvrir des choses aux gens", conclut Pierre Duquesne. Rap, reggae, rock, électro, théâtre, cirque...il y en aura pour tous les goûts. Allez allez, tous à Soignies ce samedi. En plus, c'est gratuit.

En pratique

Où et quand? Le festival se déroule sur les Place Verte et Place Van Zeeland à Soignies. Début des concerts et animations à 11h, jusque minuit.

Se garer? Sur les Parking La salamandre (Hôpital) et Parking de la Gare (Viaduc).

Venir en train? La gare de Soignies est juste à côté du centre-ville.

Qui vient? Allez Allez, The Nits, Noa Moon, Fùgù Mango, Rive, Phoenician Drive, Ukulele Preachers Duo, James Deano, JLB Riddim, Cie Agartha, Cie Balance-toi, Cie Tresperte...

Le truc auquel penser: ne pas prendre de sac à dos de plus de 45 cm: ils sont interdits dans l'enceinte du festival pour raisons de sécurité. Les petits sont autorisés mais pourront faire l'objet d'un contrôle. 

www.aouteneclats.be

Suivez notre page Culture sur Facebook