BELGIQUE

Une consigne sur les canettes et bouteilles en plastique? En Allemagne, c’est 0,25€ par retour

Fost Plus ne voit plus la consigne des canettes et bouteilles comme une solution pratique.
Fost Plus ne voit plus la consigne des canettes et bouteilles comme une solution pratique. -Reporters / QUINET

Une coaltion environnementale plaide pour une consigne sur les canettes et bouteilles en plastique. En Allemagne, le système marche bien. Mais Fost Plus, qui recycle chez nous, n’y voit plus une solution d’avenir.

Fost Plus ne voit aucun intérêt dans la proposition de Recycling Netwerk, une coalition néerlandophone d’organisations environnementales, de mettre en place une consigne pour les bouteilles en plastique et les canettes et de les faire sortir, de la sorte, des sacs PMC. «Une consigne n’est pas la solution au problème des détritus», répond en effet dimanche l’ASBL prenant en charge la collecte, le tri et le recyclage des déchets ménagers.

En 2016, Fost Plus a mené des projets pilotes de collecte élargie des emballages plastiques. Les résultats sont actuellement analysés avant qu’une proposition soit adressée aux Régions. D’ici la fin, 2018, l’ASBL espère pouvoir démarrer le déploiement d’un nouveau système pour une telle collecte.

+ LIRE AUSSI | À quoi ressembleront vos poubelles demain? «Plus besoin de réfléchir au jour de sortie pour manger des moules»

Recycling Netwerk ne voit pas d’un bon oeil cette idée. «Davantage de plastique dans les sacs bleus semble être une étape dans la bonne direction. Mais le recyclage ne deviendra bon que si, dans le même temps, on retire les bouteilles en plastique constituées de PET (polytéréphtalate d’éthylène) et les canettes des sacs PMC et que celles-ci sont recyclées, jusqu’à 98%, via une consigne», avance la coalition d’organisations environnementales.

Cette dernière prend d’ailleurs l’exemple de l’Allemagne, où les clients peuvent récupérer leur consigne de 0,25 euro s’ils ramènent les bouteilles en magasin et où plus de 98% des bouteilles en plastique sont recyclées. Ce chiffre n’est que de 62% en Flandre, pointe ainsi Recycling Netwerk. Selon l’association, beaucoup de canettes et de bouteilles finissent d’ailleurs dans le sac des ordures ménagères ou dans les poubelles publiques parce qu’elles ont perdu leur valeur. Elles sont ensuite brûlées dans des incinérateurs. D’autres se retrouvent dans la nature ou en mer, déplore-t-elle en outre.

Fost Plus, de son côté, ne voit aucun intérêt dans cette proposition, estimant qu’une consigne n’est pas la solution au problème des détritus. L’ASBL ajoute que l’élargissement de la collecte via les sacs PMC bleus augmentera le taux de recyclage des plastiques. Selon elle, deux systèmes parallèles apporteraient de la confusion et de nombreuses personnes privilégient plutôt la méthode actuelle, qui est «confortable, simple et facile».