USA

Une marque de vêtements met les adeptes d’«America First» au défi

Avec deux prix pour le même produit, la marque de vêtements American Apparel met les consommateurs devant la réalité du marché.

Non, ne vous inquiétez pas de votre lecture du catalogue de la collection «Made in USA Capsule» d’American Apparel: vous ne voyez pas double! Sur le site de la marque, on voit en effet chaque produit décliné en deux offres et deux prix. L’une, à la production délocalisée, est moins chère et mieux fournie en options de coloris que l’autre, fabriquée aux USA.

Chaque paire de vêtements est égale au niveau de la qualité. La différence de prix ne se fait que sur les coûts engendrés par une production nationale. Scandée par Trump et ses partisans pour relancer l’économie américaine, la devise «America First» encourage chaque citoyen US à consommer ce que son pays produit, plutôt que les marchandises d’autres pays ou dont la production est assurée ailleurs.

Pour vérifier si le consommateur américain favorise l’économie nationale ou son propre portefeuille, le catalogue d’American Apparel est donc doublé pour offrir le choix au client, qui est donc libre de s’habiller soit économe, soit patriote. D’un produit mondialisé à son équivalent américain, il y a une différence de prix allant de 17 à 26%. Ainsi, tout le monde est content: le client qui cherche le produit le moins cher, le «consommateur patriote», ainsi que le vendeur qui, en dédoublant son offre, n’a pas besoin de discriminer l’un ou l’autre pan de la demande. Les proportions des ventes de cette collection auront de valeureux enseignements pour la marque, et pour tout le monde si elle décide de les communiquer.

En juillet, Reuters publiait les chiffres d’un sondage Ipsos qui dévoilait que 37 % des Américains refuseraient de payer plus cher un produit américain que son équivalent importé. Aux industries occidentales de réussir à concurrencer le marché mondial en réduisant les coûts ou en fabriquant des produits de meilleure qualité pour se démarquer.