ITALIE

Un alpiniste belge décède lors de l’ascension du Lyskamm

Le corps sans vie d’un alpiniste belge a été retrouvé dans le Lyskamm, une montagne située à plus de 4500 mètres d’altitude, à la frontière entre l’Italie et la Suisse.

Un alpiniste belge de 52 ans a été retrouvé mort ce week-end à la frontière entre la Suisse et l’Italie. Il avait tenté l’ascension de la montagne Lyskamm, situé dans le nord-ouest de la péninsule italienne.

L’homme a été identifié. Il s’agit de Claude Chaslin, originaire d’Awans en province de Liège.

La traversée du Lyskamm occidental, “charnière” de 4.479 mètres entre l’Italie et la Suisse, dans le massif du Mont Rose, était le but de son séjour en Vallée d’Aoste. Le lieu connu est très connu des amateurs d’alpinisme car il est entouré par quatre sommets de 4.000 mètres (en plus du Mont Rose, le Mont Blanc, le Mont Cervin et le Grand Paradis).

Malheureusement, suite à la chute de la paroi qu’il était en train de monter en solitaire, Claude Chaslin est décédé.

L’accident s’est passé ce samedi 15 juillet, mais suite aux mauvaises conditions météorologiques, son corps n’a été aperçu que dimanche soir et récupéré ce lundi.

Samedi matin, vers 5h30, Claude Chaslin avait emprunté la montée, tout seul. La dernière fois que d’autres alpinistes l’avaient vu, il était en train d’“attaquer” le Lyskamm occidental. Le soir, il n’est revenu au refuge “Quintino Sella” situé au glacier du Felik (3.585 mètres). De plus aucun des grimpeurs engagés dans la même ascension ne l’avaient plus croisé. Des éléments qui étaient suffisants pour alerter le Secours Alpin Valdôtain.

Un survol de la zone en hélicoptère a été lancé immédiatement, mais le vent et les nuages ont rendu les opérations difficiles. Hier, le mauvais temps sur le Lyskamm a persisté et c’est seulement dans la soirée que l’hélico “Sierra Alfa 1” du Secours a pu décoller.

Les guides ont reconnu des traces sur la neige, dans la partie haute de la montagne. Mais elles se faisaient incertaines par moment. Pour les secouristes, il s’agissait d’un signe que la progression de l’alpiniste était devenue difficile, suite à la désorientation entraînée par les nuages.

C est la disparition des empreintes qui a alerté les secouristes d’une chute. Le corps de Claude Chaslin a été remarqué à quelques centaines de mètres en dessous, sur une pente couverte de neige et glace, à 3.700 mètres. Ce n’est que ce matin, que les hommes du Secours ont pu le récupérer.

Le cadavre de l’alpiniste belge se trouve à présent à Aoste, chef-lieu de la région. La famille de Claude Chaslin a été informée par les autorités italiennes de l’accident.