CYCLISME

ARCHIVES DU TOUR | 17 juillet 1981: le jour où Bernard Hinault s’offre son 3e Tour en pulvérisant Lucien Van Impe

 Bernard Hinault a mis tout le monde d’accord lors du contre-la-montre entre Saint-Priest et Saint-Priest.
Bernard Hinault a mis tout le monde d’accord lors du contre-la-montre entre Saint-Priest et Saint-Priest.-Reporters

«C’est fini, les places sont prises», lance Bernard Hinault en ce 17 juillet, lors de la 22e étape, un contre-la-montre de 46,5 km entre Saint-Priest et Saint-Priest.

C’est ainsi que le Blaireau résume le week-end avant d’atteindre les Champs-Elysées dimanche. Le maillot jaune a remporté sa 5ème victoire personnelle sur ce Tour, la 4ème dans un contre-la-montre.

Il a réalisé 45,532 km/h de moyenne pour parcourir les 46,5 km pimentés par le faux-plat de Valencin et la longue côte de Marennes.Son plus proche adversaire au général, Lucien Van Impe, s’est classé 5ème à 2’2’’.

14’34’’ les séparent donc maintenant. Et il s’agit du 7ème plus gros écart depuis l’après-guerre. (Le record appartenant toujours à Coppi qui, en 1952, a relégué Ockers à 28’17’’). 2ème à 37’’ du champion du monde, Daniel Willems a prouvé qu’il finissait ce Tour très frais. Il en a même profité pour s’emparer de la 10ème place que convoitait son rival Fons De Wolf.