SANTE

Attention aux tiques! La Wallonie informe et met en garde

 Tiques
Tiques-Reporters / SPL

L’Agence pour une Vie de Qualité (AVIQ), qui dépend de la Wallonie, lance une campagne de prévention en ce début d’été. Objet? Les tiques. Le but? Se protéger des tiques et pour agir en cas de morsure

C’est la période des loisirs en extérieur. On fait du jardinage. On se roule dans l’herbe avec les enfants. On pique-nique sur le gazon. Autant de petits bonheurs quotidiens qui peuvent être gâchés par des invités aussi importuns que dangereux, les tiques.

Hormis la morsure, il y a les risques qui s’ensuivent. Certes, la transmission de la maladie de Lyme est loin d’être automatique, un nombre limité de morsures est infectant. Mais il faut être prudent autant que serein.

Pour éviter d’avoir son été gâché par ces bestioles agressives l’AVIQ lance donc une campagne d’information qui se décline en affiches et flyers. Ces publications, selon l’Agence, s’organisent autour de 4 actions: prévenir, inspecter, réagir et surveiller.

Sur ces 4 points, voilà les conseils de l’AVIQ

1. Prévenir

«Les tiques affectionnent les hautes herbes, les fougères, les forêts, les jardins, les endroits ombragés… Il convient de porter le plus possible des vêtements couvrants (manches longues, pantalons, chaussures hautes, bottes…) et d’appliquer du répulsif pour insectes type DEET (30-50%) ou autre.»

2. Inspecter

«Inspectez méticuleusement tout le corps de haut en bas et particulièrement au niveau du cou et derrière les oreilles.»

3. Réagir

«En cas de morsure, enlevez la tique avec une pince adaptée sans en comprimer le corps. Désinfectez la zone de morsure. Surfez surwww. TiquesNet.be et enregistrez la morsure auprès de l’Institut de Santé Publique.»

4. Surveiller

«Surveillez pendant 30 jours. Si vous constatez un érythème migrant (rougeur grandissante) ou des symptômes grippaux, consultez un médecin généraliste!»

Attention aux tiques! La Wallonie informe et met en garde  -AVIQ Pour sensibiliser le plus grand nombre, l’AViQ diffuse cette campagne d’information via les pharmaciens et médecins généralistes situés en Wallonie mais également via les mouvements de jeunesse. Sont joints à cet envoi des publications qui rappellent les bons réflexes en cas de forte chaleur et les conseils pour éviter les toxi-infections alimentaires collectives.