HERNE-ENGHIEN

Eoly (Colruyt) retire son projet éolien à la frontière linguistique

 En mars, les affiches contre le projet d’Eoly fleurissaient un peu partout à Marcq mais aussi le long de la chaussée d’Enghien et à la Heyselstraat à Herne,
En mars, les affiches contre le projet d’Eoly fleurissaient un peu partout à Marcq mais aussi le long de la chaussée d’Enghien et à la Heyselstraat à Herne,-ÉdA

Carlo Di Antonio, le ministre de l’aménagement du territoire et de l’environnement, vient d’annoncer que la société EOLY (Colruyt) retire son projet de construction d’éoliennes sur le territoire de Herne, à deux pas d’Enghien.

Le projet serait le cas échéant réintroduit mais en «respectant les normes et législations wallonnes en la matière».

Ce projet consistait en la construction de trois énormes éoliennes qui menaçaient des paysages ruraux et singulièrement la perspective du parc d’Enghien, tout en causant immanquablement des nuisances habituelles (bruit,…). Le projet avait suscité une vive émotion et une forte opposition des deux côtés de la frontière linguistique.