TÉLÉ

Difficile pour Sandro de tourner la page Koh-Lanta

Difficile pour Sandro de tourner la page Koh-Lanta

Joueur, Sandro a beaucoup aimé son aventure Koh-Lanta, mais il aimerait avoir l’occasion de rendre une autre copie, moins brouillonne. TF1

Revenu de Paris après la finale de Koh-Lanta, le candidat belge a écrit l’épilogue de son histoire à Koh-Lanta. Avant un second tome?

Nous avons vécu la saison de Koh-Lanta 2017 avec lui, lorsqu’il était en course et après son élimination. Aujourd’hui, l’aventurier doit tourner la page. Un entretien plein de nostalgie.

Comment replonge-t-on dans le bain de Koh-Lanta, six mois après la fin du tournage?

C’est un savoureux cocktail d’émotions. Tous ensemble, faire le clap de fin de cette aventure incroyable, ça provoque plein de nostalgie! Nous avons vécu des moments intenses sur l’île, et tout revient à la surface.

Vous parlez aussi de la vraie vie, tout de même?

Oui, bien sûr, le temps passe et la vie ne s’arrête pas à l’émission TV. Mais nous sommes de toute façon restés en contact entre-temps, et l’occasion de la finale est évidemment propice à ce que l’aventure nous rattrape. Regarder l’émission tous ensemble dans un studio de TF1, c’est évidemment une autre dimension que chez soi devant sa télévision. Il y a le direct juste après la finale, et ces derniers instants sont extrêmement chargés en émotion.

Un plateau en direct, c’est une autre affaire qu’un tournage de téléréalité…

Oui, évidemment. Mais je n’étais pas plus angoissé que cela à l’idée de passer en direct à une heure de grande écoute. Le stress n’était pas là. Je parlerais plutôt d’une envie de bien profiter et conclure en beauté l’aventure.

«J’ai appris de Frédéric»

Frédéric remporte Koh-Lanta. Face à Clémentine, on ne peut pas parler de surprise.

Non. J’avais voté pour lui et je m’attendais à ce résultat. La tendance était plutôt claire.

Est-il un grand gagnant?

Absolument. On ne gagne pas Koh-Lanta par hasard! S’il a gagné, c’est qu’il a tout simplement été le meilleur. Il était présent sur les épreuves, et il ne s’est jamais plaint des conditions de vie. Il a traversé l’aventure sans trop d’encombres. On ne peut pas dire qu’il a été épargné. Il a su éviter les embûches et saisir les bonnes opportunités. Il sentait les choses, et il savait réagir lorsque le vent tournait mal pour lui et que quelque chose se tramait.

En l’observant, qu’avez-vous appris de lui?

J’ai compris que j’aurais gagné à être plus subtil. Il s’est moins exposé que moi. Je me suis mis en avant un peu trop vite. Je jouais le jeu à fond très vite, alors que lui gardait un peu de recul pour garder la maîtrise de son aventure. Il suffit de voir comment j’ai été éliminé: j’étais le nez dans le guidon et je n’ai rien vu venir.

Des enseignements que vous retenez en vue d’une saison all-stars.

Oui, je ne l’ai jamais caché. Nous avons tous été contactés à propos d’une saison avec des anciens qui sera tournée vers la fin de l’année. Mais je sais aussi que nous avons tous l’envie de retenter l’aventure. PCertains de cette saison peuvent trouver ça trop tôt, mais peu résisteraient à cet appel.

Denis Brogniart vous avait chambré en disant qu’après vous, il ne prendra plus de candidat belge.

Oui, c’est vrai. Mais c’était une blague, évidemment! Il aime bien taquiner les candidats, et cet extrait est révélateur de son comportement joueur pendant le tournage. Et vu que je suis également joueur, je pense qu’il aime les candidats comme moi. Les Belges auront toujours leur place dans les émissions françaises. Denis, mais aussi les téléspectateurs, aime avoir un peu de belgitude sur Koh-Lanta.

Pas trop dur, le retour à la réalité?

Si, c’est difficile après avoir vécu cette soirée à Paris avec tout le monde. C’est comme les retours de vacances, on est empreint de nostalgie. Ce qui compte, c’est que je sois conscient de la chance que j’ai eue de vivre cette expérience. Cette année a été exceptionnelle pour moi, je le sais très bien. Et je sais que la vie me réserve encore beaucoup d’autres belles choses. Pas question d’avoir du vague à l’âme. Je suis heureux de ce qui m’est arrivé dernièrement. bien sûr, j’espère qu’un jour mon téléphone sonne pour m’inviter à cette saison all-stars. J’ai vécu un rêve, ce qui ne m’empêche pas de rêver encore.