ENVIRONNEMENT

Sécheresse: cinq réflexes «anti-gaspi» à zéro euro

 Quelques réflexes de bon sens, qui ne nécessitent aucun investissement préalable, pour ménager nos réserves d’eau...
Quelques réflexes de bon sens, qui ne nécessitent aucun investissement préalable, pour ménager nos réserves d’eau...-EdA

La semaine s’annonce sèche. Si, pour l’instant, les réserves d’eau sont encore suffisantes, la situation peut évoluer rapidement. Autant prévoir. Tout le monde peut agir pour éviter les gaspillages. Cinq astuces toutes simples.

Cette semaine, l’été commence dans la foulée d’un printemps trop sec. Il va falloir faire face à un déficit de pluviosité supplémentaire. Les gestionnaires du réseau tiennent les réserves à l’œil.

Qu’est-ce qu’on peut faire, au moment où même les plus prévoyants sont au bout de leur citerne d’eau de pluie?

Au-delà des économies à long terme qui passent par des investissements spécifiques (réducteurs de débit, stop-douche, récupérateurs d’eau, lave-linge et lave-vaisselle de classe A, etc.), chacun d’entre nous peut facilement réduire sa consommation d’eau. Sans payer un centime de plus et sans opter d’office pour des toilettes sèches…

1. L’arrosoir dans la baignoire

À moins de se laver à l’eau froide, on laisse toujours couler l’eau un certain temps sous la douche ou dans la baignoire avant d’atteindre la température espérée. Placez un seau ou un arrosoir sous le pommeau. C’est déjà ça de collecté pour d’autres usages. N’oubliez pas que c’est de l’eau potable.

2. La bassine dans l’évier

Vous lavez vos légumes sous le robinet de l’évier: ajoutez un saladier ou une bassine dans le bac pour récupérer l’eau. De quoi assurer une partie de l’arrosage des plantes en soirée.

3. Vaisselle: les deux bacs

Au moment de faire la vaisselle, remplissez les deux bacs de l’évier au lieu de laisser couler le robinet pour le rinçage (qui, mine de rien, peut consommer jusqu’à 50 litres en une vaisselle, au lieu d’une quinzaine pour deux bacs).

4. Le goutte-à-goutte

Pour arroser les plantes, le goutte-à-goutte de l’arrosoir sera toujours préférable au tuyau: il permet de limiter le ruissellement. L’eau qui ruisselle est de l’eau perdue. L’arrosage se fera, comme on sait, de préférence en soirée, pour éviter à nouveau que l’eau versée soit gaspillée par évaporation.

5. De la tonte au paillage

Un système de paillage de conserver efficacement l’humidité matinale autour des plantations. On peut utiliser une partie de la tonte séchée pour réaliser le paillage. Ou recycler des cartons non colorés. Facile.