BASTOGNE

Amir et humour au menu du Centre culturel de Bastogne

 Jean-Pol Besseling, le président du centre culturel de Bastogne, dont voici le programme 2017-2018.
Jean-Pol Besseling, le président du centre culturel de Bastogne, dont voici le programme 2017-2018.-ÉdA

Le chanteur Amir sera une des têtes d’affiche du centre culturel qui mise toujours sur l’humour avec Tagbo, Gallo ou encore Gaspard Proust.

+ LIRE AUSSI : Un centre culturel qui s'ouvre aux villages

+ LIRE AUSSI : Un centre culturel de proximité

Après une saison sans grande tête d’affiche musicale, le centre culturel de Bastogne renoue avec un nom porteur et qui devrait, dès lors, faire le plein. Amir, candidat à The Voice et à l’Eurovision, s’est fait une place dans le paysage musical français avec son premier titre J’ai cherché et son second, On dirait, prend le même chemin. Il sera sur la scène du centre culturel le 9 décembre.

La saison débutera d’ailleurs également en musique avec un concert de The Expérimental Tropic Blues Band, précédé de groupes locaux, Bliss Out et Bear Punch (le 16 septembre). Les amoureux de musique ne pourront pas louper le concert de Marc Ysaye et Mister Cover, «Les Beatles contre les Stones, une belle invention» le 20 octobre.

Sans oublier Saule ou encore Noam et leur univers personnel les 20 janvier et 3 mars.

Le centre culturel a également bien compris les faveurs du public bastognard. On jouera d’abord la touche féminine avec les désopilantes Véronique Gallo, et ses soucis de mère de famille (à retrouver sur Youtube, Vie de Mère) (présente à Bastogne le 17 novembre) et Claudia Tabgo la semaine suivante. Mais les humoristes seront aussi de la fête avec Guillermo Guiz le 13 janvier. Cela risque de grincer dans les oreilles. Et que dire du 7 février où Gaspard Proust envahira l’Espace 23 avec de l’impertinence, du cynisme, du corrosif au programme.

Le Théâtre de la Lune de retour

Les artistes locaux seront aussi à l’honneur. Le Théâtre de la Lune sera de retour sur scène après deux ans de repos. Enfin de création. «Nous sommes partis d’un théâtre plus intimiste avec des impros avec des drames qui se vivent, explique le metteur en scène Dominique Lambert. L’autre partie de notre travail a été de décrypter et de nous amuser du langage de la publicité, de la communication, de Facebook. Nous avons déjà dévoilé quelques extraits lors du Méli-Mélo. Nous allons donc à présent travailler pour trouver une cohérence entre ces différents éléments; c’est ce qui nous attend jusqu’au mois d’avril prochain. Et je pense que je ne pourrai pas contenir le brin de folie qui envahit mes acteurs. On se surprend toujours.»

L’artiste originaire d’Harzy, Stany Paquay sera aussi en création au centre culturel durant le mois avec un spectacle reportage «Mères veilleuses: histoire d’adoptions». Rendez-vous avec lui le 30 septembre pour partager émotion et humour.

Tout le programme du centre culturel est à découvrir sur le site www.centreculturelbastogne.be

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook