VERVIERS

Qui se cache derrière ces mystérieux triangles ?

 Souvent colorés, les triangles tagués de Thierry Jaspart intriguent.
Souvent colorés, les triangles tagués de Thierry Jaspart intriguent.-DR

Les fameux triangles tagués un peu partout en Belgique, et au-delà, sont l’œuvre d’un jeune artiste originaire de notre région.

Sans peut-être y faire particulièrement attention, ces œuvres ont certainement déjà attiré votre regard. Et plus d’une fois. Elles sont en effet partout (ou presque): sur des poteaux, des murs, sous des ponts, en province de Liège mais aussi dans toute la Wallonie, Bruxelles, la Flandre et au-delà. Ces triangles tagués (souvent) à l’intérieur d’un cercle d’une couleur souvent unie, décorés d’un œil, d’un cœur et d’autres symboles – rappelant vaguement les hiéroglyphes égyptiens.

Son auteur restait jusqu’ici inconnu, mais a été retrouvé par la RTBF cette semaine: il s’agit de Thierry Jaspart, un artiste établi à Liège, originaire de la région verviétoise.

En parlant de la signification de ces différents symboles, qu’on retrouve également à New York ou au Cambodge, il déclare à nos confrères: «Ça, je ne l’explique jamais. Si on dévoile tout, c’est un peu décevant. On le sait et puis on passe à autre chose. Je trouve que c’est mieux de continuer à imaginer.»

Graphiste, dessinateur, peintre, artiste visuel, le trentenaire Thierry Jaspart a déjà fait poser de nombreuses personnalités avec «son» symbole imprimé: Elio Di Rupo, Philippe Gilbert, Elsa Zylberstein, Axel Witsel, Marion Cotillard ou encore Jean-Pierre et Luc Dardenne.