CLIMAT

Donald Trump estime que l’accord de Paris n’est pas «légalement contraignant»

-Reporters/Abaca

Le président américain Donald Trump ne pense pas que l’accord de Paris sur le climat est «légalement contraignant» et s’interroge actuellement sur la façon de le rendre intéressant pour les USA, selon un haut-fonctionnaire à la Maison blanche.

Il est attendu que le président américain clarifie sa position sur la participation américaine à la lutte contre le changement climatique dans le cadre de l’accord de Paris à l’issue du sommet du G7 organisé les 26 et 27 mai.

Toutefois, un haut fonctionnaire a affirmé à des journalistes étrangers que ce sujet ne serait pas principalement dans l’esprit de Donald Trump lors de sa rencontre avec les leaders du G7.

«Si le président parvenait à trouver un bon accord pour les États-Unis, alors je suis sur qu’il serait ouvert pour potentiellement y participer», a affirmé une source officielle sous couvert de l’anonymat.

«Mais s’il a l’impression que c’est un accord au sein duquel d’autres pays ne font rien et peuvent conserver de hauts niveaux de pollution, et que des restrictions sont vraiment imposées à l’industrie américaine, alors il en sortira.»

L’accord de Paris, approuvé par l’administration Obama en décembre 2015 à l’instar de 195 autres pays, vise à diminuer les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter un dangereux changement climatique.

Depuis l’élection de Donald Trump, l’incertitude règne sur la participation américaine au processus car le président américain a durant sa campagne promis d’«annuler» cet accord de Paris.