BELGIQUE

Dix-huit doctorants expliqueront leur thèse universitaire en trois minutes chrono

 Ce jeudi, le conseil d’administration de l’UCL et l’assemblée générale de Saint-Louis étaient appelés à se prononcer.
Ce jeudi, le conseil d’administration de l’UCL et l’assemblée générale de Saint-Louis étaient appelés à se prononcer.-BELGA

L’Université catholique de Louvain (UCL) accueillera mardi 23 mai à Louvain-la-Neuve la finale interuniversitaire du concours «Ma thèse en 180 secondes».

A cette occasion, dix-huit doctorants issus de six universités belges francophones devront présenter en trois minutes le travail sur lequel ils planchent depuis plusieurs années, en rendant des matières souvent complexes aussi compréhensibles que possible pour le grand public. L’objectif est à la fois de développer les compétences communicationnelles de ces chercheurs et de rapprocher la communauté scientifique du reste de la société.

Les finalistes sont issus de l’UCL, de l’Université libre de Bruxelles (ULB), de l’Université de Liège (ULg), de l’Université Saint-Louis Bruxelles (USL-B) ainsi que des universités de Mons et de Namur. Il devront vulgariser leurs recherches pour les rendre intelligibles auprès du public en seulement trois minutes, et avec l’aide d’une seule diapositive. Le défi n’est relevé que si le public, large et varié, a tout compris.

Les participants sont issus d’un concours semblable organisé dans leur université respective et les deux gagnants de cette finale organisée à Louvain-la-Neuve défendront la Belgique lors de la finale internationale qui se déroulera cette année à Liège, le 28 septembre 2017.

La finale de Louvain-la-Neuve aura lieu le mardi 23 mai à 17h30 dans l’auditoire Georges Lemaitre. Les prestations des 18 candidats seront égayées par des caricatures de Pierre Kroll et des improvisations de la compagne Tadam.