Football

De Lequy à Kornmann, le onze décalé du week-end

De Lequy à Kornmann, le onze décalé du week-end

Eda

Chaque vendredi, découvrez notre 11 décalé du week-end, où ce ne sont pas forcément les meilleures performances qui sont mises en avant.

Gardien

Remy Huyhn (Tellin) Un but dans les arrêts de jeu du dernier match pour s’offrir un tour final. Une autre définition de l’opération Huyhn – Huyhn.

Défenseurs

Benoît Lequy (Bouillon) Premier but de la saison et premier titre à 29 ans. Ou quand Lequy (dam) a décidé de se faire un nom.

Quentin Cravatte (Ochamps) Ochamps ou Bras, l’un des deux devait descendre. Et quand il faut en jeter un, c’est souvent derrière (la) Cravatte que ça se passe.

Médians

Romain Leboutte (Melreux) Un peu d’Éole, un peu de bol et le RAF qui dégringole. Leboutte sait forcer la chance, reste plus qu’à forcer les barrages.

Johnny De Wit (Freylange B) Tour final tout proche, l’avenir de Tintigny était teinté de rose. Le but de « Leblanc » a noirci le tableau.

François Jolas (Rossignol) 18 ans, première titularisation et deux pions. Le fils du prési sait s’y prendre pour montrer qu’il n’est pas pistonné. Prends-en de la graine, Charles Fillon !

Anthony Michiels (Longlier B) Un ballon qui vient de loin et suprend toute une défense. Un Longlier qui vient de loin et surprend tout le monde. Surtout Habay.

Attaquants

Marvin Kornmann (Bastogne) D’arrière droit, il devient avant-centre et plante trois buts. Le Léo a enfin trouvé la solution pour se maintenir. Reste à dénicher une machine à remonter le temps.

Manuel Teixeira Ribeiro (arbitre) Quatre rouges en une demi-heure. Un mec qui dégaine aussi facilement a sa place en pointe de n’importe quelle attaque. Le Portugal a peut-être découvert un successeur à Ronaldo.

Adrien Verschoren (Transinne) Transinne s’apprête à hiberner pour un an. Et Verschoren est du genre à s’offrir une dernière petite douceur avant de refermer le frigo.

Alain Daco (Halthier B) Un coup du chapeau pour son dernier numéro. Bravo, Daco !