NAMUR

Pour «le moins pire», «le changement» ou «contre les extrêmes»: les jeunes Français de Belgique voteront!

 Pour David, Louise, Elodie et Mathilde, étudiants à l’UNamur, le vote, c’est un droit, mais aussi un devoir.
Pour David, Louise, Elodie et Mathilde, étudiants à l’UNamur, le vote, c’est un droit, mais aussi un devoir. -ÉdA – 301884632441

Français, ils étudient en Belgique. Dimanche aura lieu le premier tour des élections. L’abstention, pour eux, il n’en est pas question.

Ils viennent de Paris, de Rouen, de Tours, ou encore de Strasbourg. Ce qu’ils ont en commun? En première année de médecine vétérinaire à l’Université ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 840 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?