Un bar en symbole de «l’islamisation»!

«Ils m’ont tapé dessus. Tous!», s’indigne Amar Salhi, patron du «Jockey Club». AFP

Le patron du «Jockey Club» n’en revient pas: son modeste bar de Sevran, en banlieue parisienne, surtout fréquenté par des turfistes, est devenu un symbole de «l’islamisation» de la France pendant la campagne présidentielle.