Leyder, le meilleur gardien d'Yves Lemaire

Leyder, le meilleur gardien d'Yves Lemaire

P1 Ethe – Habay EDA Claudy Petit

Nous avons demandé à Yves Lemaire quels étaient les joueurs les plus marquants durant sa grande période à la tête d'Arlon.

Meilleur joueur
« Le meilleur joueur que j’ai eu, c’est André Perrin (dans les années 70), un Sedanais qui a été professionnel et qui joué quatre finales de coupe de France.En général, quand les gens parlent du meilleur joueur au Lorrain, on cite souvent René Mucher, un ancien du Beerschot et de La Gantoise, et Pierre Knoden. » Et le plus fidèle et le plus humain, je pourrais citer Stéphane Moutschen. »
Meilleur gardien
« Je pense que c’était Michaël Leyder. J’aimais bien aussi Philippe Feller. Et Johan Crochet était bon aussi. »
Meilleur attaquant
« (Sans hésitation) Yves Divoy. Et je pourrais ajouter Bernard Philippe, dans les premières années. Il faisait la paire avec Perrin. »
Meilleur entraîneur
« Les deux avec qui j’ai eu le plus d’affinités, ce sont Stephan Brusco et Joël Hausman. Et je dois une fière chandelle à Daniel Weber, mon premier entraîneur, et à Jean-Pierre Grandjean, mon deuxième. Difficile d’oublier aussi Pierre Tordo. Et Guy François, qui s’en va et qui revient. Et on a passé une année exceptionnelle avec Richard Wirard. »
Meilleur comitard
« Damien Lhermitte, qui a été un comitard exceptionnel, travailleur inlassable et compétent. »
Meilleurs souvenirs
« Les deux meilleurs, ce sont deux matches de coupe de Belgique. L’un où on devait recevoir le Sporting de Charleroi, en 1981. Mais les Carolos ont demandé et payé pour inverser la rencontre. On a donc été là-bas et on a gagné dans la dernière minute (1-2).
Le deuxième, c’est chez nous contre Seraing (qui était en tête de la D1 à ce moment-là), devant 4 000 personnes. On s’incline 0-1 à deux minutes de la fin, sur un auto-but. Et je peux citer tous les derbies contre Virton. »