Tout le monde n’a pas enterré la ligne Namur - TGV Est

 Le front commun transfrontalier continue malgré tout son lobbying. Du président de la communauté de communes de la Botte, Bernard Dekens, au maire de Givet Claude Wallendorff, en passant par le Dinantais Fournaux.
Le front commun transfrontalier continue malgré tout son lobbying. Du président de la communauté de communes de la Botte, Bernard Dekens, au maire de Givet Claude Wallendorff, en passant par le Dinantais Fournaux.-EDA

Dinant-Givet: des deux côtés de la frontière, le «lobby» favorable à la réouverture de la ligne ferroviaire Dinant-Givet garde espoir. Argument: l’enjeu n’est pas sous-régional, mais européen.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook