Les «Fagnards» lâchent prise, un leadership à trois

À l’affût du moindre faux pas du groupe de tête, les Mariembourgeois ont subi une défaite à Faulx (58-57) qui écarte tout espoir de lutte pour le titre.

«Vu les absences de quelques titulaires, nous n’avons pas à rougir de notre prestation. Mais la défaite nous contraint à lâcher prise, admet Loïc Bonaventure, qui prend déjà des engagements. Nous sommes ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 199 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?