Claudy Marcolongo était quelque peu dégoûté, samedi soir, après avoir vu son équipe gaspiller un avantage de trois buts en moins de vingt-cinq minutes contre Habay.