SAUTE D’HUMEUR

Axel Witsel, le bibelot intouchable du championnat chinois

Oulala, on a blessé Axel Witsel! Crime de lèse-star occidentale! Les sanctions vont être lourdes.
Oulala, on a blessé Axel Witsel! Crime de lèse-star occidentale! Les sanctions vont être lourdes.--

Je ne sais pas vous mais quoi qu’en dise l’entraîneur des Diables rouges Roberto Martinez, je ne suis pas certain que ce soit une bonne chose pour la progression d’Axel Witsel qu’il joue désormais en Chine.

Certes, il y a du positif. Par exemple, en termes de relations publiques et commerciales.

Axel Witsel, c’est un excellent ambassadeur. Beau gosse, sympa, talentueux, il donne une très bonne image de la Belgique, et aussi de la Wallonie.

Là-bas, en Chine, on imagine qu’il a déjà quelques centaines de milliers de fans. Des fans qui deviennent donc des touristes potentiels qui, par charters entiers, voudront une fois dans leur vie visiter la ville natale de leur idole, la maison de son enfance, son école maternelle, l’académie footballistique où on l’a formé et le vestiaire où il a enfilé ses premières vareuses du Standard.

Avant d’acheter tout ce qui le concerne au «Witsel shop» qui va sûrement être créé à l’aéroport de Bierset.

Donc, pour la bonne santé des relations Belgique-Chine, c’est très bien ce transfert.

D’autant qu’en plus, ce sont les Chinois qui paient son méga-salaire. Ça ne coûte rien à la Belgique. Il n’a même pas fallu inventer des bidules à mandats publics du genre Witselinvest ou Publiaxel pour financer son implantation à Tianjin (à 120 kilomètres de Pékin).

Par contre, sportivement, il va y avoir un problème.

Prenez notre autre prodige, Eden Hazard. Dans le championnat anglais, il passe la moitié des matches couché au sol après s’être fait tacler, bousculer, aplatir par les brutes épaisses, avec la complicité d’arbitres laxistes (« c’est comme ça dans le championnat anglais », dit-on toujours). Il n’exerce vraiment sa virtuosité que quelques minutes par match. Et voilà comment on traite un des plus grands talents du football mondial: on lui marche dessus (et d’ailleurs il est blessé pour le match de samedi).

Mais il se relève à chaque fois, courageux, pugnace, et semble plus fort et plus endurant d’année en année.

Inimaginable en Chine pour Axel Witsel.

Là-bas, le joueur belge est considéré comme une œuvre d’art! Un vase de jade serti de pierres précieuses! Voilà quelques jours, un joueur de Shanghai Shenhua lui a donné un coup de pied. Il a été aussitôt exclu du match, on lui a infligé une amende de 40 000 euros, on l’a renvoyé dans le noyau B pour une période indéterminée et il est question de saisir une partie de son salaire!

Il est clair qu’à 18 millions par an, le proprio du club d’Axel Witsel ne veut pas qu’on amoche son coûteux bibelot.

J’imagine que ses adversaires (et même ses partenaires à l’entraînement) sont au courant des terribles sanctions prévues pour tout crime de lèse-Witsel!

«

Son club de Tianjin Quanjian, par rapport au niveau européen, c’est un peu «les Héros du gazon»

»

Pour celui qui dérange sa splendide coiffure «afro» ou lui tire le maillot, c’est deux mois de suspension minimum, dont un dans un camp de rééducation, avec obligation à son retour de faire son autocritique devant tout le vestiaire.

Et pour celui qui charcute un peu trop les chevilles ou mollets, là d’office, c’est 5 ans de déportation en camp de travail !

Quand on apprend qu’Axel Witsel marque un but dans le championnat chinois, ne pas trop se réjouir donc. Il faut tenir compte de ce que les défenseurs sont priés de s’écarter sur son passage afin de ne pas le gêner dans son initiative et surtout ne pas le blesser.

Par ailleurs, le club où il évolue, sur plan international, c’est pas terrible. Si j’ai bien compris, par rapport aux clubs du top européen, c’est un peu les «Héros du gazon».

Mais peut-être Axel Witsel est-il là-bas dans le cadre d’un programme de téléréalité chinoise? Peut-être doit-il, comme Léo Van Der Est en P4 à Pessoux, encourager l’équipe à davantage s’entraîner (minimum trois tours de terrain pour débuter l’entraînement) ou à adopter une meilleure alimentation (moins de bières chinoises après les matches) ?

Pourvu qu’on puisse voir un jour l’émission!