Quand c’est 3-0 après dix-neuf minutes…

Bojovic dégage son camp mais l’UR a pris l’eau de tous les côtés, samedi soir à Waremme. Masson

À cause d’une entame de match catastrophique, Namur a été contraint de courir après le score durant 70 minutes. Inutilement.