BUZZ

Au lieu des Pokémon, chassez les préjugés!

Ils sont moins mignons que les Pokémon, mais leur chasse est plus qu’un jeu.
Ils sont moins mignons que les Pokémon, mais leur chasse est plus qu’un jeu.-Secours Catholique

Le Secours Catholique français a développé un jeu inspiré de Pokémon GO! et invite chacun à chasser les préjugés qui sont des monstres beaucoup moins mignons mais bien plus coriaces.

Au lieu des Pokémon, chassez les préjugés! «L’écologie, c’est un truc de riches»-Secours Catholique Le Secours Catholique joue la carte du ludique pour sensibiliser sur les préjugés. Et tout le monde y passe: chômeurs, écolos, pauvres, migrants… Pour les débarrasser de ces «monstres», le joueur n’a qu’à se balader et aller à leur rencontre (virtuelle). En trouvant un monstre, le joueur doit gommer ce qu’il dit pour faire monter le compteur de préjugés chassés.

La chasse est opérée par toute la communauté, et elle est ouverte partout dans le monde. L’organisation est française, mais nous avons réussi, en 5 minutes, à chasser deux préjugés depuis notre poste de travail: «L’écologie est un truc de riches» et «Les chômeurs sont des glandeurs». Comme quoi, les préjugés pullulent au-delà des frontières. Les designers n’ont certes pas été aussi inspirés que ceux de Pokémon, mais si l’aspect de ces monstres est aussi moche que ce qu’ils représentent, c’est tant mieux!

Après avoir gommé l’ineptie, le joueur reçoit un complément d’information. Pour nos deux exemples, on apprend que «l’isolation thermique des bâtiments diviserait par 3 la consommation de chauffage, réduisant ainsi les factures et émissions de gaz a effet de serres».

Au lieu des Pokémon, chassez les préjugés! À chaque préjugé sa réponse factuelle.-Secours Catholique À chaque monstre sa réplique factuelle, et à chaque préjugé chassé, le compteur communautaire se renforce d’un soutien d’un nouveau genre de pétition. À hauteur de 2500 préjugés, les chasseurs soutiennent les ateliers pour l’emploi. À 5000, le soutien va à l’accès au droit. À 7500, ils font entendre la parole des démunis. À 10 000 et 15 000, ce sont respectivement les causes de l’agro-écologie et la lutte contre le mal logement qui sont appuyées. À l’heure d’écrire ces lignes et après deux captures par nos soins, la communauté a déjà jeté un sort à quelque 1770 préjugés.

La lutte contre les préjugés est primordiale dans l’action des associations caritatives, car «ils sont un poison lent pour les plus pauvres. Ils sapent leur confiance et les empêchent de se relever», a expliqué Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique, au Monde. Pire, il faut parfois lutter contre les messages discordants des politiques, explique-t-il: «Souvent, par calcul électoraliste ou par ignorance, les politiques entretiennent ces différents préjugés, avec des discours sur l’assistanat qu’encouragerait notre système», alors que beaucoup de personnes dans le besoin ne réclament pas les aides sociales dont ils ont besoin, par peur du jugement des autres.

Si, à la place des Pokémon, vous voulez donner votre temps à la lutte contre les préjugés, le jeu est téléchargeable ici pour les iPhone et ici pour les appareils Android.