SOCIÉTÉ

La sécurité privée dopée par la menace terroriste: G4S engage 1600 personnes en 2016

La sécurité privée dopée par la menace terroriste: G4S engage 1600 personnes en 2016

(Illustration) Reporters / LEONARD

G4S Belgium, leader du gardiennage privé en Belgique, a engagé 1.610 collaborateurs en 2016. Son chiffre d’affaires a progressé de 10%. Une progression «presqu’entièrement due à la menace terroriste».

G4S Belgium, leader du marché des services de gardiennage privé en Belgique, a engagé 1.610 collaborateurs (contrats temporaires compris) en 2016, un chiffre «exceptionnellement élevé qui s’explique, d’une part, par la croissance structurelle qu’a connue l’offre de services de G4S en 2016, notamment avec le développement des divisions Care et Safety et d’autre part, par la menace terroriste et les suites des attentats du 22 mars», a indiqué l’entreprise mercredi.

Son chiffre d’affaires consolidé a progressé de 10%, passant de 339,5 à 372,9 millions d’euros en glissement annuel alors que l’emploi a augmenté de 5,6% en termes d’équivalents temps plein (ETP), à 6.108 ETP. «Cette progression est presque entièrement due à la menace terroriste persistante, aux suites des attentats du 22 mars et à la croissance de certaines activités qui ne sont pas en lien avec la sécurité», a précisé le groupe qui s’attend à engager un millier de collaborateurs supplémentaires en 2017.

«G4S veut être un partenaire constructif et flexible dans la politique de sécurité intégrale à différents niveaux, y compris la politique de sécurité développée par les administrations communales, la police et la justice. Pour les autorités locales, le secteur de la sécurité privée peut jouer un rôle de soutien complémentaire dans la prévention, les tâches administratives et de support qui ne relèvent pas des missions fondamentales», a par ailleurs commenté Jean-Paul Van Avermaet, CEO de G4S Belgium, face à la modification prochaine de la loi sur la sécurité privée.

G4S dispose de filiales opérationnelles dans plus de 100 pays et emploie plus de 611.000 travailleurs.