MUSIQUE

Le mois de mars 2017 dans la ziquemachine à remonter le temps

Petit moment de détente musical. Qu’écoutait-on en mars 2007, 1997, 1987, etc.? Réponse dans ce petit montage signé Patrick Zirpolo qui nous emmène dans une ziquemachine à remonter le temps.

2007 Faf Larage – Pas le temps

 

En janvier 2007 quatre mois après la France, une nouvelle série débarque sur les petits écrans belges: Prison Break. Pour le générique français, le choix des producteurs s’est porté sur… Faf Larage (Raphaël Mussard de son vrai nom), un rappeur marseillais proche du groupeIAM.

Si ce choix semble faire débat auprès des fans du feuilleton, dont certains préfèrentle générique original, Faf Larage se justifie dans une interview: «… Mais à ma décharge, l’initiative de l’adaptation du générique vient quand même de la Fox US. En plus, le créateur du feuilleton, Paul Scheuring, kiffe le morceau… Je préfère ça, plutôt que les fans soient mécontents, car pour moi il y a le créateur du feuilleton qui est d’accord.»

Cela n’empêche pas le morceau de devenir un véritable tube et de propulser le rappeur en tête des ventes en Belgique en ce mois de mars 2007. Il en vendra 400 000 exemplaires en 2007 en France. Ce sera son premier gros succès, alors qu’il est dans le rap depuis 1987, avec une participation dans le groupe Soul Swing.

En 2008, il récidive en sortant un nouveau titre qui sert de générique de fin pour les saisons 2, 3 et 4 de Prison Break. C’est pas ma faute sera 11e en France. Il aura moins de succès en Wallonie avec seulement une 25e place dans l’Ultratop.

 

L’info pour faire le malin. Faf Larage a eu un autre n°1 au hit-parade en 2003 avec le morceau Le Frunkp, écrit avec Michael Youn pour le film La Beuze. S’il en est l’auteur, ce n’est cependant pas lui qui chante mais Michael Youn.

 

1997 Gala – Let a boy cry

Cinq mois après le succès de Freed from desire, la chanteuse italienne Gala revient en force avec un autre tube entêtant: Let a Boy Cry. Et c’est de nouveau le carton. La chanson est écrite par Gala Rizzatto, Filippo Andrea Carmeni et Maurizio Molella, soit le même trio que celui qui se cache derrière Freed from desire.

Le succès de ce second titre confirme Gala comme auteur et chanteuse en Europe, Amérique du Sud, Russie et Proche-Orient.

Dans une longue interview accordée à Brain Magazine en septembre 2013, elle expliquait la genèse de cette chanson.

«Au cours de mes études, j’ai eu l’occasion de lire un livre de Naomi Wolf, nommé The Beauty Myth. Ce livre a complètement changé ma façon de voir les choses. Par chance, quelques années plus tard, j’ai fini par diner avec l’auteure de ce livre, c’était extraordinaire. A ses côtés, j’ai tenté de comprendre pourquoi on nous mettait dans des boîtes du genre «les filles aiment jouer à la poupée, les garçons aux soldats.» Je n’ai jamais compris pourquoi, mais j’ai tenté de l’étudier pour comprendre comment le monde nous incitait à prendre certaines directions. Les paroles de Let A Boy Cry évoquent donc une personne qui ne jouerait ni à la poupée, ni aux soldats, mais jouerait à des choses qui lui correspondent au plus profond d’elle-même.»

 

L’info pour faire le malin. Morceau emblématique de l’eurodance, Let a boy cry sera remixé de nombreuses fois. Sur Youtube, on a même trouvé une versionde plus de 13’!

 

1987 Off – Electrica salsa

«Baba Baba! Mmh mmh – Aha aha». En mars 1987, c’est avec étonnement que l’on découvre ce drôle de morceau venu en ligne directe depuis l’Allemagne. Un peu à l’image de ce qu’ont pu faire leurs compatriotes de Trio avec Da da da en 1982, le groupe électro Off déboule sur l’Europe sans crier gare. Et ça marche!

Le groupe formé en 1985 est composé du DJ allemand Sven Väth d’une part et de Luca Anzilotti et Michael Münzing d’autre part. Les paroles évoquent la naissance d’un nouveau son, d’un nouveau style de musique, sans que l’on comprenne ce que vient faire la salsa là-dedans…

Le groupe Off connaîtra un autre succès avec le morceau Step by step. Il y aura deux albums (Organisation for fun en 1988 et Ask yourself en 1989) qui se vendront à 4,5 millions d’exemplaires, avant une séparation. Sven Väth continuera une carrière solo en tant que DJ. En 2014, à 50 ans, il est classé en 15e position dans le classement des DJ établi par RA, un webzine spécialisé en musique électronique et en dance music.

 

L’info pour faire le malin. Après la fin de Off, Luca Anzilotti (alias John Virgo Garrett III) et Michael Münzing (alias Benito Benites) fonderont le groupe Snap!. Ils signeront un premier tube en 1990 avec The Power. Ils connaîtront un autre gros succès avec le titre Rythm is a danceren 1992.

 

1977 La bande à Basile – Les chansons françaises

S’il y a une tradition bien française, c’est celle de faire des farandoles. Mais pour cela, il faut de la musique dansante et entraînante. Dans la deuxième moitié des années 70, un groupe français va devenir un spécialiste de ce genre musical particulier: la Bande à Basile. On doit la création de cette troupe à Alain Boublil, Claude-Michel Schönberg et Raymond Jeannot.

Le premier travaille pour les disques Vogue (il écrit notamment le texte d’Adieu jolie Candy avec Michel Berger pour Jean-François Michaël) et s’est lancé dans les comédies musicales au début des années 70 avec un opéra-rock intitulé La Révolution française. Il créera ensuite Les Misérables(1980) ou Abbacadabra (1983). Le deuxième est directeur artistique chez Pathé Marconi avant de composer la musique de… La Révolution française, avec Raymond Jeannot, le troisième larron. Pour former la Bande à Basile, ils réunissent des chanteurs de La Révolution française, Starmania et Mayflower.

Sur le premier album de la Bande à Basile sorti en 1977, on retrouve évidemmentLa chenille (publiée en single en 1978 et qui se vendra à 2 millions de 45 Tours). Mais le premier 45 Tours du groupe s’intitule Les chansons françaises et truste les premières places du hit-parade lors du carnaval 1977. Il s’agit d’un medley de chansons françaises populaires, depuis La Rirette(chanson du 18e siècle) jusqu’à Sur le pont d’Avignon(qui remonterait au 15e siècle), en passant par Sur la route de Louviers(origine inconnue) ou Auprès de ma blonde(marche militaire du 18e siècle).

La troupe originale est composée notamment de Gérard Curci (Basile), Céline Blondel (Colombine), Patrick Arnaud (le marin), Françoise Ney (Framboise), Michel Quereuil (le poète), Julie Pietri (la Gitane), Danielle Ebguy (alias Sapho).

 

L’info pour faire le malin. Si la majorité des chanteurs n’ont pas connu une carrière solo importante après une première dissolution du groupe en 1979, certains ont mieux tiré leur épingle du jeu. C’est le cas de Julie Pietri (Eve lève-toien 1986) et Sloane (qui connaîtra le succès dans le duo Peter & Sloane en 1984 avec le kitchissime Besoin de rien, envie de toi).

 

1967 Sylvie Vartan – Par amour, par pitié

On a du mal à s’en rendre compte aujourd’hui, mais dans les années 60, Sylvie Vartan a été l’une des plus grandes stars des yé-yé, classée numéro un des chanteuses françaises par exemple lors d’un sondage organisé par l’émission Salut les copains. Elle enchaîne les tubes – Le Locomotion,La plus belle pour aller danser, Comme un garçon– et devient une des habituées de l’Olympia à Paris. En 1967, d’ailleurs, elle y partage l’affiche avec Johnny Hallyday entre le 15 mars et le 16 avril.

En mars de cette année-là, elle classe deux titres dans le top 10 du hit-parade en Belgique: Parle-moi d’amour et Garde-moi dans ta poche. Deux chansons qui, malgré leur bon classement à l’époque, ne seront pas considérées par la suite comme des classiques.

Au classement de ce mois de mars 1967, si elle est derrière Adamo (Inc’Allah), Herman’s Hermits (No milk today) et The Monkees (I’m a Believer) ou Pascal Danel (Les neiges du Kilimandjaro), elle devance The Easybeats (Friday on my mind) ou encore Jacques Dutronc (Les playboyset La fille du Père Noël).

 

L’info pour faire le malin. Les auteurs de Par amour, par pitié sont Gilles Thibaut et Jean Renard. Le premier a écrit de nombreux titres pour Johnny, dont Cheveux longs et idées courtes(1966), Que je t’aime(1969), Requiem pour un fou (1976) ou Ma gueule(1979)… Il a aussi écrit les paroles de Comme d’habitudepour Claude François, Je vais t’aimer pour Michel Sardou.

Le second est connu pour être le premier producteur de Mike Brant (il lui a écrit Laisse-moi t’aimer) mais aussi comme compositeur en duo avec Gilles Thibaut pour Que je t’aime de Johnny Hallyday, dont il devient le directeur artistique en 1970.