MERBES-LE-CHATEAU

Un projet-pilote à Merbes-le-Château et Estinnes pour faire maigrir les poubelles

Ca va bouger dans la collecte des déchets à Merbes-le-Château au mois d'avril. Idem à Estinnes en août.
Ca va bouger dans la collecte des déchets à Merbes-le-Château au mois d'avril. Idem à Estinnes en août.--
Un sac blanc qui disparaît, un sac vert, un sac brun et un bac qui apparaissent...Dès le 3 avril, les habitants de Merbes-le-Château vont connaître un chamboulement dans la routine du ramassage des déchets. Ceux d'Estinnes aussi, mais au mois d'août.

Dans moins de deux mois à Merbes-le-Château, le tri des déchets aura franchi un nouveau palier. A partir du 3 avril, les habitants devront se soumettre à un nouveau mode de collecte, qui encourage à encore plus de tri. Concrètement, les habitants diront adieu au sac blanc, où sont actuellement jetés tous les déchets ménagers à l'exception des papiers-cartons, des PMC (plastiques, métaux et cartons à boissons) ou des déchets dangereux.

A la place de ce sac blanc, deux sacs seront collectés: un vert et un brun. Le sac vert servira à récolter les déchets organiques. A savoir les déchets de cuisine ( les restes de repas, les épluchures, les coquilles, les oeufs), les petits déchets de jardin, la litière biodégradable, les mouchoirs en papier...Ce sac, d'une capacité de 20 litres, sera collecté toutes les semaines.

Le sac brun servira à collecter les déchets résiduels, à savoir les films plastiques, lingettes, barquettes et emballages plastique, la litière non biodégradable...Ce sac d'une capacité de 25 ou 50 litres sera collecté toutes les deux semaines.

Enfin, dernier changement concernant la collecte des cartons: fini de les entreposer sur le trottoir dans des caisses ou attachés avec de la ficelle: désormais chaque foyer sera muni d'un bac, de 240 ou 140 litres, qui servira à entreposer les papiers et cartons. Ce bac sera désormais collecté une fois par mois.

Pour sa part, la collecte des PMC ne change pas: elle continuera de se faire toutes les 2 semaines, dans le même sac bleu.

Objectif réduction des déchets

Ce qui a poussé à ces changements de pratique? D'une part, l'intercommunale Hygea, en charge de la récolte et du traitement des déchets pour 24 communes de Mons-Borinage et du Centre, veut trouver la solution optimale pour réduire le volume de déchets par habitant. Elle cherche donc des communes candidates pour expérimenter de nouvelles façons de collecter les déchets et de les traiter à moindre coût.

L'intercommunale souhaite aussi anticiper la législation wallonne, le gouvernement souhaitant généraliser la collecte des déchets organiques à l'horizon 2025.

D'autre part, il y a la commune de Merbe-le-Château, dont le Collège communal a fait le constat suivant: la production de déchets résiduels s'élève, pour la commune, à 174 kilos par an et par habitant. C'est beaucoup ont estimé les autorités communales qui ont décidé de s'impliquer dans un projet "novateur pour la région".

A Estinnes, qui entrera dans la phase-test en août, la même motivation de réduction des déchets est présente. La commune propose d'ailleurs à ces habitants d'adopter des poules, qui peuvent déjà éliminer les pelures de légumes.

Quels avantages?

Quels sont les avantages de ce nouveau système de collecte, qui demandera un petit effort supplémentaire aux habitants? 

Plus de recyclage, c'est moins de déchets. Le recyclage incite la plupart des habitants à faire attention à sa production de déchets. La commune et l'intercommunale s'attendent à une baisse du poids récolté par année après la mise en place de ce système.

C'est aussi plus de valorisation des déchets: les déchets organiques seront désormais valorisés grâce à la biométhanisation.

Pour ce qui est des conteneurs à cartons, ils doivent permettre d'accroître la propreté, en évitant l’envol et l’éparpillement des papiers dans la rue et d'offrir plus de confort au personnel lors de la récolte.

Le système sera testé pendant une année complète, à l'issue de laquelle un bilan sera tiré pour voir dans quelle mesure le système peut être étendu aux autres communes couvertes par Hygea.

Les citoyens concernés par ces changements peuvent appeler le numéro vert suivant: 0800 99 159.

Et si on se mettait au compost?

La plupart des déchets qui seront récoltés dans le futur sac vert sont ceux qui peuvent être utilisés pour fabriquer du compost. Quand on sait que chacun d’entre nous produit, en moyenne, près de 120 kg/an de déchets organiques issus de la cuisine ou du jardin, ce qui représente presque une demi tonne pour un ménage de 4 personnes, c'est peut-être par là qu'il faut commencer pour réduire ses déchets, si on a un jardin.

Comment s'y prendre? 5 conseils:

1. Équilibrez votre compost en alternant les déchets verts "humides" (fleurs fanées, restes de cuisine, herbes, etc.) et les déchets bruns, « secs » (feuilles et branches mortes, etc.).

2. Aérez votre compost une fois toutes les deux semaines. Il vous suffit de planter un piquet métallique pointu à différents endroits du compost et d’effectuer des mouvements latéraux.

3. Disposez votre compost à même le sol pour en faciliter l’accès aux micro-organismes.

4. Vérifiez le taux d’humidité. Il ne doit être ni trop sec, ni trop humide. Le bon compost forme une boule lorsqu’il est pressé dans la main.

5. Coupez vos déchets en morceaux pour en faciliter la décomposition.