Tour d’Oman: Ben Hermans garde son maillot rouge de leader

-
--Photo News

Ben Hermans (BMC) a conservé son maillot de leader du Tour d’Oman à l’issue de la 4e étape, remportée vendredi par le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha-Alpecin).

Au général, Hermans compte 5 secondes d’avance sur le Portugais Rui Costa et 13 sur le Danois Jakob Fuglsang.

«L’étape a été difficile pour l’équipe», déclare Ben Hermans. «Il y a une grande échappée de neuf coureurs, c’est beaucoup. Nous avions avec Küng un équipier qui aurait pu tenter sa chance si l’échappée allait au bout. Notre plan était de défendre mon maillot de leader et d’aider Geg Van Avermaet dans la finale. Cela a bien fonctionné, mais ce n’est pas évident de sprinter contre Kristoff et Greg a fini 3e.

Ben Hermans garde lui le maillot rouge de leader un jour de plus. «Chaque jour me donne encore plus de confianc», affirme le Limbourgeois, dont les principaux rivaux sont Aru, Fuglsang, Rui Costa et Bardet.

Samedi, ce sera l’étape-reine, qui se terminera à Green Mountain. Il y a deux ans, Hermans avait perdu une minute sur le vainqueur, Rafael Valls. «Ce n’est pas comparable», selon Ben Hermans. «J’avais alors beaucoup travaillé pour Tejay Van Garderen (2e de l’étape) et j’avais coupé mon effort à 2 km de l’arrivée. Maintenant, je joue ma propre carte et je suis protégé. C’est complètement différent. Je grimpe bien et je ne compte pas baisser rapidement la tête demain. Je suis venu ici pour viser un bon classement, comme un top 10. L’équipe tournait autour de Greg Van Avermaet. Mais c’est moi qui ai gagné une étape. Remporter le classement final n’est pas un must, cela serait déjà bien d’être sur le podium». Ben Hermans se contenterait-il vraiment d’un accessit? «Non, plus maintenant», avoue en souriant le coureur belge de 30 ans.