LIFE

Les parents continuent à choisir le nom du père dans 9 cas sur 10

Les parents continuent à choisir le nom du père dans 9 cas sur 10

Quelque 4,18% ont reçu le nom de leur mère. 4,46% ont acquis un double patronyme composé du nom du père suivi de celui de la mère. fotolia

Selon les chiffres du registre national, près de neuf nouveaux-nés sur dix portant la nationalité belge ont hérité du nom de famille de leur père l’an dernier.

Près de neuf nouveaux-nés sur dix portant la nationalité belge ont hérité du nom de famille de leur père l’an dernier, ressort-il des chiffres du registre national. Quelque 4,18% ont reçu le nom de leur mère. 4,46% ont acquis un double patronyme composé du nom du père suivi de celui de la mère, et 0,77% un double nom de famille mère-père. Les chiffres sont similaires à ceux de 2015.

Depuis juin 2014, les parents peuvent choisir quel nom de famille ils lèguent à leurs enfants: celui du père, de la mère ou une combinaison des deux. Lorsque les parents ne sont pas d’accord, les deux noms sont attribués dans l’ordre alphabétique.

Mais le choix délibéré en faveur d’un double nom de famille est très limité. Sur 103.829 naissances en Belgique, 92.984 enfants ont reçu le nom de leur papa, comme le voulait la tradition auparavant. 4.336 enfants ont hérité du nom de leur mère. 4.627 ont reçu un double nom de famille père-mère et 798, l’inverse.