Le 6 juillet 2016, des policiers sonnent à la porte de la maison de Pierre (prénom d’emprunt). Il a été dénoncé par une source policière pour avoir des plantations de cannabis.