NAMUR

Rififi au port de plaisance de Beez

Marc Noël est obligé de prendre le large alors qu’il a toujours pensé au bien du port, regrette-t-il.
Marc Noël est obligé de prendre le large alors qu’il a toujours pensé au bien du port, regrette-t-il.-ÉdA – 301628543827

Grosses tensions entre un plaisancier et les administrateurs du port de Beez, sur fond de lutte de pouvoir et d’incompréhensions.

Un drapeau pirate flotte sur le Don Juan, un ancien pétrolier de cent tonnes amarré au port de plaisance de Beez. Le capitaine, Marc Noël, est entré en résistance. De jour comme de nuit, il ne quitte ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 650 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?