TÉLÉVISION

The Voice Belgique: Bigflo & Oli font le show, mais les talents transpirent le stress

La sixième saison de «The Voice Belgique», c’est parti. La première séance d’auditions à l’aveugle nous a fait retrouver les fameux sièges qui se retournent, avec deux nouveaux coaches qui ont assuré le spectacle.

Comme d’habitude lors de cette première étape du concours, baptisée «Blind Auditions», les talents passent tour à tour sur scène et interprètent une chanson connue. Quatre coaches leur tournent le dos et «buzzent» s’ils sont séduits.

Si un seul coach buzze le talent, celui-ci fera d’office partie de l’équipe du coach en question. Par contre, si plusieurs coaches se retournent, le talent pourra choisir l’équipe qu’il veut rejoindre.

Il y aura 6 émissions de ce style, pour que chaque coach puisse se construire une équipe de 12 talents. Voici ce qu’il faut retenir de cette première soirée.

Ce qu’il faut retenir de l’émission

1. Deux petits nouveaux, Bigflo & Oli, ont fait leur apparition, tandis que Marc Pinilla du groupe Suarez a retrouvé son fauteuil de coach. On retiendra surtout l’énergie et le grain de folie qui a animé les deux frangins rappeurs.

The Voice Belgique: Bigflo & Oli font le show, mais les talents transpirent le stress «La relève du rap français», comme le dit la RTBF: Bigflo & Oli ont assuré le spectacle.-RTBF – JEAN-MICHEL BYL

Bigflo & Oli ont amené beaucoup de vie à l’émission. Lors du passage du premier talent, ils ont chronométré les explications des autres coaches. Plus tard, ils ont passé un coup de fil au chanteur Vianney pour consoler une candidate malheureuse qui venait de chanter «Pas là». Si leur jeune âge laisse certains perplexe quant à leur légitimité en tant que coach, l’émission a clairement quelque chose à gagner avec leur présence.

2. La présence des deux jeunes rappeurs marque clairement un choc des générations sur le plateau. Encore plus lorsqu’ils sont les seuls à choisir Jean-Marie Solheid, 58 ans, vieux crooner qui s’éclate sur du Tom Jones. On attend de voir ce que donnera le mélange des genres.

3. Du stress et encore du stress: certains candidats se sont pétrifiés sur le plateau. On est loin des chanteurs confirmés de «The Voice France». La version belge attire régulièrement de (très) jeunes artistes qui doivent encore prendre confiance. Si pour certains, les coaches parviennent à déceler le talent entre les fausses notes dues au stress, pour d’autres, le blocage sera trop fort. Quatre talents sur les douze de la soirée sont restés sur le carreau, sans être buzzé.

4. Quentin en tête des buzz, Marc remporte la mise. Quentin Mosimann a buzzé 6 fois, Marc Pinilla 5 fois, BJ Scott 4 fois et Bigflo&Oli 3 fois. Les frangins se sont montrés très exigeants, notamment avec les chansons plus proches de leur univers. Et c’est Marc qui a le plus souvent remporté le talent lorsque celui-ci pouvait choisir son équipe.

5. Notre coup de cœur de la soirée: Leutrim Aliaj. Le jeune homme de 23 ans a tout compris avec sa reprise tranquille de «Gangsta’s paradise». C’était bourré de personnalité avec juste ce qu’il faut d’originalité. Les quatre coaches se sont retournés, et l’habitant de Gomzé-Andoumont a choisi de travailler avec Marc Pinilla.

LE RÉCAPITULATIF DES ÉQUIPES

Quentin Mosimann (2 talents sur 12)

Fabian Grafé (41 ans – Lillois) – 2 buzz

Carla Katz (19 ans – Waterloo) – 1 buzz

Bigflo & Oli (2 talents sur 12)

Jean-Marie Solheid (58 ans – Amay) – 1 buzz

Clara Charlier (19 ans – Bouge) – 2 buzz

BJ Scott (1 talent sur 12)

Tyana Plewacki (18 ans – Liège) – 3 buzz

Marc Pinilla (3 talents sur 12)

Mélanie Da Costa – 3 buzz

Maxime Chavepeyer (18 ans – Grand-Leez) – 2 buzz

Leutrim Aliaj (23 ans – Gomzé-Andoumont) – 4 buzz