R2ADD20170110 - Sombreffe - Profondeville

À Sombreffe, rien n’a changé

Delvaux, ici contrée par Gillot, et les Mosanes ont attendu la seconde période pour s’imposer.
Delvaux, ici contrée par Gillot, et les Mosanes ont attendu la seconde période pour s’imposer.-EdA - Christophe Béka

La progression des Sombreffoises n’a pas été suffisante pour faire plier l’adversaire mosan, satisfait d’une victoire sans grand relief.

Pour les Sombreffoises, la nouvelle défaite n’était certes pas la meilleure façon de commencer l’année. Cependant le score final (49-66), trop forcé mais en rien illogique vu la qualité et le classement ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 401 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?