R2ADD20170110 - Sombreffe - Profondeville

À Sombreffe, rien n’a changé

Delvaux, ici contrée par Gillot, et les Mosanes ont attendu la seconde période pour s’imposer.
Delvaux, ici contrée par Gillot, et les Mosanes ont attendu la seconde période pour s’imposer.-EdA - Christophe Béka

La progression des Sombreffoises n’a pas été suffisante pour faire plier l’adversaire mosan, satisfait d’une victoire sans grand relief.