BELGIQUE

Le nord et le sud du pays s’associent pour créer un fonds de recherche collaborative

Photo d’illustration
Photo d’illustration-ÉdA

Le ministre francophone en charge de la Recherche Jean-Claude Marcourt et son homologue flamand Philippe Muyters ont lancé mercredi un fonds commun destiné à financer des projets de recherche fondamentale par-delà la frontière linguistique.

Baptisé Excellence of Science (EOS), ce nouvel instrument sera doté de 30 millions d’euros par an et géré conjointement par le Fonds de la recherche scientifique (FRS-FNRS) et son pendant flamand FWO.

Il doit remplacer les anciens Pôles d’attraction interuniversitaires (PAI) fédéraux, supprimés après la sixième réforme de l’État, ce qui avait suscité pas mal d’émoi dans la communauté scientifique l’an dernier.

La Flandre et la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui ont récupéré les financements fédéraux précédemment dévolus aux PAI, ont décidé de se mettre ensemble et de consacrer intégralement ces montants pour continuer à financer des projets entre chercheurs du nord et du sud du pays.

«Il aurait été incompréhensible d’avoir des accords de coopération avec des chercheurs de pays étrangers, mais que nos propres chercheurs se voient mettre des bâtons dans les roues dans leur collaboration au-delà de la frontière linguistique», a commenté M. Marcourt.