MANGER

Vrai ou faux? Cinq mythes sur les produits «sans gluten»

«Sans gluten» est avant tout une définition juridique, et non scientifique.
«Sans gluten» est avant tout une définition juridique, et non scientifique.-Reporters

Les étiquettes qui comportent la mention «sans gluten» veulent-elles vraiment dire ce que nous pensons? Voici cinq mythes sur les produits alimentaires sans gluten, et la vérité derrière les belles promesses. Qu’est-ce que «sans gluten» veut réellement dire?

Les fabricants doivent indiquer les ingrédients contenant du gluten sur les étiquettes de leurs produits alimentaires

La législation varie en fonction des pays. Par exemple, aux États-Unis, les fabricants doivent indiquer tous les ingrédients à base de blé, mais ne sont pas tenus d’indiquer les ingrédients fabriqués à partir d’orge ou de seigle qui contiennent pourtant du gluten (bien que certaines entreprises le fassent de leur propre initiative). En France, les aliments pouvant naturellement être utilisés dans un régime sans gluten peuvent comporter une mention «naturellement sans gluten»

La mention «sans gluten» sur une étiquette signifie que le produit ne contient pas du tout de gluten

Les aliments qui affichent une étiquette «sans gluten» ont toutefois le droit de contenir une petite quantité de gluten au regard de la législation en vigueur.

«Sans gluten» est avant tout une définition juridique, et non scientifique – cela signifie donc que les aliments qui contiennent moins d’une certaine quantité légale de gluten peuvent arborer ces étiquettes (en France moins de 20 mg/kg). «Sans gluten», ne signifie donc pas zéro gluten, et en réalité la plupart des produits alimentaires portant une étiquette «sans gluten» contiennent encore de très petites quantités de gluten. Est-ce que cela signifie que vous pouvez toujours avoir des problèmes de santé si vous consommez des aliments, même s’ils sont étiquetés comme étant «sans gluten»? C’est possible – c’est le cas pour beaucoup de personnes.

Les fabricants doivent indiquer que leurs aliments sont «sans gluten» s’ils ne contiennent pas de gluten

Non, ils n’ont aucune obligation. L’étiquetage de produits sans gluten est entièrement laissé à la discrétion du fabricant – ils n’ont absolument aucune obligation. Toutefois, si ces fabricants veulent ajouter une mention «sans gluten» sur leurs produits, ils doivent s’assurer que celui-ci est conforme aux normes juridiques en vigueur pour porter une telle étiquette.

Cela signifie qu’ils doivent faire des tests et prendre certaines mesures dans le processus de fabrication afin de se prémunir contre toute contamination croisée au gluten... et bien sûr, cela coûtera davantage au fabricant en termes de coût des productions. Cependant, avec la popularité croissante des régimes sans gluten et des nombreux consommateurs qui optent pour ce type de régime même s’ils ne souffrent pas d’intolérance au gluten ou de la maladie cœliaque, quelques entreprises sont tout à fait prêtes à dépenser plus d’argent pour que leurs produits portent la fameuse mention «sans gluten».

La mention «sans gluten» sur l’étiquette signifie que le produit n’a pas été fabriqué dans un lieu ou avec un équipement également utilisé pour la production d’aliment contenant du gluten

La mention «sans gluten» ne promet en aucun cas ce genre de choses. Il est parfaitement possible que les fabricants produisent leurs aliments avec ou sans gluten dans les mêmes lieux de production, avec les mêmes machines (et ce d’un point de vue tout à fait légal tant que les produits finaux respectent la réglementation en vigueur et que toutes les mesures nécessaires sont prises afin d’éviter toute contamination croisée). Il est même possible que certaines entreprises fabriquent des produits portant la mention «sans gluten» sur leur étiquette qui sont pourtant fabriqués sur les mêmes lignes de production que d’autres produits à base de grains entiers contenant du gluten. Il suffit simplement que ces entreprises nettoient très soigneusement leurs machines entre deux productions (et soyons honnêtes l’immense majorité des entreprises suit scrupuleusement ce type de protocoles).

Les produits qui portent la mention «sans gluten» ne peuvent pas contenir d’ingrédients dérivés du blé, de l’orge ou de seigle

Dans de nombreux pays, les fabricants peuvent légalement étiqueter un produit comme «sans gluten», même s’il contient des ingrédients dérivés de grains contenant du gluten. Cela est possible lorsque les ingrédients sont traités pour en éliminer le gluten et tant que ce produit contient moins de 20 mg de gluten par kilo.

Exemples de ce type d’ingrédients: l’amidon de blé (très fréquemment utilisé dans les produits de boulangerie en Europe), l’éthanol (alcool couramment obtenu à partir de grains entiers contenant du gluten et utilisé dans de nombreux arômes alimentaires), ou encore la maltodextrine (très commune en Europe). Bien que ces ingrédients soient considérés comme techniquement sans gluten, beaucoup de personnes réagissent toutefois lorsqu’ils en consomment, et certains experts (mais pas tous) recommandent la prudence quant aux aliments fabriqués à partir de ces ingrédients.

Consultez d’autres articles sur le gluten sur http://blog.moncoach.com

Choisissez votreprogramme d’entraînement en ligne et devenez fit en 30 jours

Suivez notre page L'Avenir Sport sur Facebook