Quand les gens du voyage aiment se poser

Le terrain restera vide pour l’hiver. Mais dès le mois de mars, les familles frapperont à la porte.
Le terrain restera vide pour l’hiver. Mais dès le mois de mars, les familles frapperont à la porte.-Antoine Janssens

Les 161 caravanes accueillies à Lives entre mars et octobre racontent comment les gens du voyage apprécient se retrouver à Namur.

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook