SOCIÉTÉ

La Cour de Justice européenne donne raison au mouvement anti-éolien

La Cour de Justice européenne donne raison au mouvement anti-éolien

- Marie-Cécile Deconinck

Les parcs éoliens devront respecter la norme de bruit générale, plus sévère, et donc tourner plus lentement à certains moments.

La Cour de Justice européenne donne raison au mouvement anti-éolien, qui contestait les normes de bruit fixées par la Région wallonne, avec l’argument que le gouvernement wallon aurait dû mener une étude d’incidences avant d’adopter l’arrêté pour le secteur éolien. Un arrêté qui sera vraisemblablement annulé par le Conseil d’État, selon une information de nos confrères de L’Echo. Les parcs devront respecter la norme de bruit générale, plus sévère, et donc tourner plus lentement à certains moments.

«Nous en sommes très heureux: nous disons depuis des années que les sources d’énergies renouvelables en Wallonie doivent faire l’objet d’études bien plus scientifiques et objectives», a indiqué Didier Arts, de l’ASBL Vent de raison, à L’Echo.

La Cour européenne répondait à une question préjudicielle du Conseil d’État, qui lui demandait en substance quels étaient les cas où la directive européenne sur les études d’incidences imposait une évaluation environnementale avec participation du public. C’est le cas de l’arrêté wallon qui fixe les conditions sectorielles pour l’éolien, selon la Cour.